EX VIVO / IN VITRO AU THEATRE NATIONAL DE LA COLLINE

- Naître ou ne pas naître.
- Faut-il faire des hommes parfaits?
- Salopard, pourquoi tu m’as fait?
- Je ne pouvais pas savoir que ça serait toi.
- J’attaque ma mère en justice pour m’avoir laissé naître.
- Et les procès pour vie inacceptable.
- Des dédommagements : je suis né trop petit dans un monde de grands.

Jean-François Peyret et Alain Prochiantz / Les Variations Darwin, VI / “Penser/ne pas penser”

 

Est-il nécessaire de faire l’amour pour avoir un bébé ? Non, une rencontre fugace entre un spermatozoïde et un ovule suffit.

Le nouveau spectacle de Jean-François Peyret coécrit avec le neurobiologiste Alain Prochiantz au Théâtre national de la Colline pose des questions inquiétantes à propos des nouvelles méthodes de procréation et de leurs conséquences sur la société, la philosophie et le droit. Qu’est-ce que le vivant ? Cette pièce a la rare grâce de faire de la poésie avec la science et permet d’aborder des sujets « lourds » avec humour et fantaisie.

La procréation post-mortem, la fécondation in vitro, les mères porteuses, le clonage, font partie de ces techniques modernes qui augmentent notre maîtrise de la reproduction. En même temps, la question de l’identité devient de plus en plus énigmatique: la parentalité, et peut-être aussi la construction de soi, se perd dans l’anonymat du donneur. La possibilité de faire des enfants en-dehors des seuls rapports sexuels induit une changement dont nous ne mesurons pas encore les effets. “Nouvelle question que l’on pourra poser pour faire mieux connaissance : et toi, tu es né(e) comment ?”

Une forêt de lianes qui pendent du palier: comme un labyrinthe de cordes dans lesquels les interprètes s’enroulent et se cachent. La synergie entre sons et lumières projeté sur les cordes, nous donnent l’impression d’être au centre d’une jungle primordiale ou dans une membrane poreuse. La scénographie de Nicky Rieti est vraiment captivante.

Immergé dans une atmosphère onirique, on rit et on s’émeut du désarroi de la vie, et de l’absurdité à laquelle mènent nos nouvelles inventions.

Camilla Pizzichillo

Ex vivo / In vitro de Jean-François Peyret et Alain Prochiantz / Mise en scène Jean-François Peyret / s’est joué du 17 novembre au 17 décembre 2011 / Théâtre National de la Colline / Prochaines représentations: 5 et 6 avril 2012 au Théâtre National de Marseille La Criée.

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s