OBSCENITY : A MADRID, L’EXPO BRUCE LABRUCE ENFLAMME LES CHRETIENS

Correspondance à Madrid.
« OBSCENITY », exposition de BRUCE LA BRUCE à La Fresh Gallery.

Et ils sont très remontés, les cathos ! La Fresh Gallery de Madrid expose depuis le 17 février une cinquantaine d’oeuvres de l’artiste canadien Bruce LaBruce, connu pour ses provocations et son sens de la communication. A Madrid, sa série « Obscenity » soulève le courroux des cathos traditionalistes, très implantés ici, qui comme en France pour Serrano ou Rodrigo Garcia, ne manquent jamais une occasion d’exprimer leur archaïsme de pensée ni la moindre opportunité de faire parler d’eux à grand bruit.

Il faut dire que le Canadien y va fort : sa série de portraits directement inspirée de l’imagerie religieuse chrétienne -anges pervers, nonnes sexy outrageusement piercées et maquillées- sont d’une évidence coup-de-poing, même si pour lui il s’agit avant tout d’une occasion d' »illustrer la convergence divine entre le sacré et le profane » selon ses propres propos…

Bruce LaBruce (né en 1964) est un habitué du film trash et une icône du porno gay. Dans la galerie madrilène, sa série d’une cinquantaine de photographies ainsi que la projection de son nouveau film «Santo, the Obscene», convoquent tous les clichés du « blasphème », selon la terminologie des ultra-conservateurs chrétiens. Le coup est réussi, et sa provoc fait déjà le tour de la toile, sans compter le buzz dans la rue madrilène, avec manifs et contre-manifs devant La Fresh Gallery vendredi pour l’inauguration.

Bruce LaBruce a travaillé avec un certain nombre de ses ami(e)s du cru, dont l’actrice Rossy de Palma qu’il a photographiée en nonne provocante et parfaitement bandante. Ce qui exaspère les cathos au moins autant que l’image de la Pieta de Michel-Ange revisitée par l’artiste qui pour la réaliser a demandé à son mari Mario Vaquerizo de poser. Un chapelet d’images pourtant fort esthétiques qui attise les foudres de la réaction espagnole.

Ainsi AES (Apostolado eucaristico) a t-elle été à l’origine de l’appel à manifester vendredi soir, relayée par les nombreux groupuscules fachos qui animent ici comme en France cette frange de chrétiens fondamentalistes. Outrances verbales et actions coup-de-poing sont l’arsenal quotidien que cette tendance hyper-réac et souvent violente utilise pour se faire entendre. Il faut dire que l’Espagne sort à peine de plusieurs siècles de catholicisme pregnant et que les stigmates de ce passé demeurent, occasionnant çà et là des remontées de sève religieuse qui s’exacerbent à la moindre « entorse » au credo catho. Activistes bien sûr soutenus par la Fondation Franco, ce qui en dit long sur leurs motivations et la soi-disant posture d’offensés qu’ils aiment à prendre dans les médias, souvent bien complaisants avec eux d’ailleurs.

Mais il ne faudrait pas pour autant négliger la force et la beauté de ce travail. Ce qu’il faut en retenir -au delà de tout ce cinéma ridicule- est la grande qualité plastique de ces images et l’acuité de la pensée artistique du photographe, qui voit là une manière à parabole de nos sociétés hyper modernisées mais qui n’ont jamais abandonné la notion de tabou et l’obscurantisme. Une situation paradoxale qui conduit, souvent, à toutes les folies dans un monde contemporain en crise d’identité, perdu sans ses repères spirituels traditionnels.

« les vies des saints sont pleines d’actes extatiques et de sexualité sublimée qui s’expriment dans des formes plus perverses et sexuelles », dit ainsi l’artiste à propos de son travail. En portraiturant Rossy de Palma, actrice culte d’Almodovar, en nonne sulfureuse un chapelet entre ses dents ou ces anges androgynes langoureux et dangereusement sexy, Bruce LaBruce ne fait que poursuivre la longue histoire de la Peinture, née sous les auspices d’une chrétienté omnisciente, et dont l’unique sujet fut longtemps la représentation religieuse. En quelque sorte, l’artiste LaBruce est un tradi lui aussi, à sa manière…

Amelio Perez

Exposition “OBSCENITY », photographies de BRUCE LABRUCE / Du 17 février au 4 avril 2012 / LA FRESH GALLERY – C/Conde de Aranda, 5 – MADRID /Tel: 91 431 5151

Visuels : exposition « OBSCENITY » La Fresh Gallery / Madrid / Copyright Bruce LaBruce 2012

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s