UN ENTRETIEN AVEC CHRISTIAN RIZZO

DANSE : Un entretien filmé de Christian Rizzo par Smaranda Olcèse.

 

Actuellement en résidence à l’Opéra de Lille où il a monté sa dernière oeuvre "Le bénéfice du doute", troisième volet d’une trilogie créée à Lille qui compte "Mon amour" (2008) et "L’oubli, toucher du bois (2010)", le chorégraphe Christian Rizzo est une figure atypique de la danse contemporaine.
Résolument surprenant, Chtistian Rizzo prend avec cette nouvelle création un tournant à 180°. "Le Bénéfice du doute" est une pièce "beaucoup plus dansée", rompant ainsi avec ce qui faisait sa marque, un changement déjà amorcé lors de sa précédente pièce "L’Oubli, toucher du bois", où déjà il se débarassait de tous ses accessoires fétiches qui l’identifiaient dans le paysage chorégraphique français depuis la création de sa compagnie "Fragile" en 1996.

Dans l’interview qui suit, Christian Rizzo s’entretient également de sa toute dernière création : un solo pour le danseur turc Kerem Gelebek, intitulé "Sakınan göze çöp batar". Ce projet est parti d’un atelier de recherche mené avec son groupe, et les matériaux trouvés ont été à la base de la pièce "Le bénéfice du doute" ainsi que de ce solo, donné le 27 avril 2012 au théâtre de Vanves, dans le cadre du festival Artdanthé.

Né en 1965 à Cannes, styliste, sculpteur d’espace, artiste pluridisciplinaire, Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et lance une marque de vêtements avant de se tourner vers la performance, le théâtre et la danse dans les années 1990. Il est interprète auprès de nombreux chorégraphes contemporains et crée aussi parfois la bande son ou les costumes. Il collabore avec des artistes comme Mark Tompkins, Emmanuelle Huynh, Hervé Robbe, Georges Appaix, Vera Mantero, Catherine Contour, Rachid Ouramdane ou Mathilde Monnier.

Il fonde L’assocation fragile en 1996 et présente des performances, des objets dansants et des pièces, en solo ou de groupe, en alternance avec d’autres projets dans les domaines de la mode ou des arts plastiques. Depuis, il a proposé plus d’une trentaine de créations artistiques. En 2003, il reçoit le Grand Prix de la critique du Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale.

Christian Rizzo développe aussi des activités pédagogiques. Il enseigne régulièrement dans des écoles d’art, en France et à l’étranger, et dans les structures dédiées à la danse contemporaine.

Un entretien réalisé par Smaranda Olcèse.

Plus d’infos sur "Le bénéfice du doute" : http://www.opera-lille.fr/fr/saison-11-12/bdd/cat/danse/sid/99290_le-benefice-du-doute

Et aussi :
http://www.lassociationfragile.com/christian-rizzo/choregraphe/spectacles/christian-rizzo-choregraphe-spectacles.php?id=98779793

http://www.theatre-vanves.fr/fiche-adt.php?soiree=2012-03-27&PHPSESSID=b73e9974f331cfb9fcd993f781b5d366

 

Visuels : "le bénéfice du doute", création 2012 de Christian Rizzo /Photos Marc Dommage

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s