PHILIPPE PERRIN / BAJO EL FUEGO : Au ciel, il y encore des anges fortement armés…

PHILIPPE PERRIN / BAJO EL FUEGO à la XIe Biennale d’art contemporain de La Havane, Cuba. Jusqu’au 11 juin 2012.

L’artiste français Philippe Perrin expose jusqu’au 11 juin prochain l’oeuvre qu’il a créée spécialement pour la XIe biennale de La Havane, intitulée « Bajo el fuego ». Une sculpture dans le droit fil de ce que Philippe Perrin a toujours produit, avec l’engagement et le zeste de provocation qu’on lui connaît. Une oeuvre de vingt mètres de long, à voir donc à l’ISA de la Havane sur le campus de l’université des arts, créé sur l’ancien parcours de golf de Fulgencio Batista par Guevara et Castro !

Le Projet de Philippe Perrin, « Bajo el fuego», s’inscrit dans le cadre de la Biennale de La Havane 2012. Il en appelle à la participation de la population du campus des arts de La Havane pour la création d’une oeuvre collective unique, la réalisation géante de la forme d’une AK 47 noire de 20 mètres de longueur, plus connue sous le nom courant de Kalashnikov.

L’artiste a délimité une zone précise sur la pelouse de l’ISA, anciennement parcours de golf de Fulgencio Batista, tracée par des tiges d’acier plantées à la verticale dans le sol et solidarisée par des filins d’acier dans son pourtour. Tel un « no man’s land », un camp de réfugiés, un enclos à bestiaux ou une propriété privée cernée de grilles, ces lieux n’ont pas la même fonction mais ont le même principe de réalisation et le même but, l’isolement. Cette « zone/enclos » est le squelette de l’oeuvre.

Puis Philippe Perrin a recouvert cette structure d’un filet de camouflage militaire noir géant, qui, comme un linceul, vient planer sur la pelouse de l’ancien green, forme fantomatique connue de tous et dans le monde entier, celle d’une AK 47. Ombre de la révolution, fantôme noir de ses espérances…

« Il s’agit donc là d’une réflexion sur la mémoire collective, d’un hommage à la présence de l’histoire dans notre quotidien ainsi qu’à ceux qui l’ont faîte, un hommage au peuple cubain. Créons ensemble l’ombre de nos passés, de nos souvenirs, de nos révoltes, de notre histoire d’êtres humains. Rendre à l’objet ce qui appartient à l’objet : une âme. Quelle âme ? La révolution permanente.

Aujourd’hui au ciel, il y encore des anges qui sont fortement armés… (Saint Pierre) »

Philippe Perrin.

Visuels : « Bajo el Fuego », oeuvre de Philippe Perrin pour la XIe Biennale de La Havane, Cuba, 2012.
Enclos métallique, filet de camouflage noir. Longueur totale : 20 mètres. Lieu : ISA (Universidad de las Artes), Campus des arts. Courtesy Philippe Perrin. Copyright Philippe Perrin 2012.

RETOUR AUX NEWS

About these ads
Comments
One Response to “PHILIPPE PERRIN / BAJO EL FUEGO : Au ciel, il y encore des anges fortement armés…”
  1. tres beau blog bcp d’interet bravo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s