ESZTER SALAMON, « MONUMENT O : HANTE PAR LA GUERRE »

salamon 1

69e FESTIVAL D’AVIGNON : Eszter Salamon, Monument 0 : Haunted by wars (1913 – 2013) – Lycée Saint Joseph, Avignon, juillet 2015. Il est des représentations particulières à cause du spectacle lui-même, à cause du lieu, de l’actualité, du temps… Il est aussi des représentations particulières à cause de la salle. A Avignon, les premières … Lire la suite

BENJAMIN POREE, « TRILOGIE DU REVOIR » : LE TEMPS COMME ELLIPSE

trilogie

FESTIVAL D’AVIGNON 2015 : Trilogie du Revoir – de Botho Strauss – Mise en scène de Benjamin Porée – Création au Festival d’Avignon – 21 au 25 juillet 2015 – Gymnase Aubanel.   Le temps comme ellipse Monter Trilogie du Revoir de Botho Strauss est une entreprise gigantesque, c’est en effet, avant toute chose, en … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : « DINAMO », CLAUDIO TOLCACHIR, SOLITUDES EN CARAVANE

150715_rdl_0636

FESTIVAL D’AVIGNON 2015 : « Dinamo » de Claudio Tolcachir – Gymnase du Lycée Mistral 16, 17, 18, 19 et 21, 22, 23 juillet à 15h. Drôles de dames, drôles de drames que ceux vécus par ces trois estropiées de l’existence qui, chacune à leur manière, trouvent dans cette caravane immobile le lieu « accueillant … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : « THE LAST SUPPER », AHMED EL ATTAR S’INVITE A LA CENE

ahmed-el-attar (1)

Festival d’Avignon : « The last Supper » – Ahmed El Attar – L’Autre Scène du Grand Avignon – Vedène les 18, 19, 20 et 22, 23, 24 juillet à 18h Sur l’Autre Scène du Grand Avignon-Vedène, le metteur en scène égyptien installe les membres de la haute bourgeoisie du Caire autour d’un dîner de famille dont … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : STEREOPTIK, « DARK CIRCUS », CIRQUE EN CHANTIER…

dark

LEBRUITDUOFF.COM – 21 juillet 2015 Festival d’Avignon – Dark Circus – Stereoptik – Chapelle des Pénitents Blancs du 19 au 23 juillet à 11h et 15h Les spectateurs de la Chapelle des Pénitents Blancs, à la fin de la première de la création du duo Stereoptik, avaient du mal à revenir de ce merveilleux voyage … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : « LE BAL DU CERCLE », DE FATOU CISSE , UNE CHOREGRAPHIE QUI A DU CORPS

le bal

69e FESTIVAL D’AVIGNON : « Le Bal du Cercle » de Fatou Cissé – Cloître des Carmes les 16, 17, 18, 19 et 21, 22, 23 juillet à 22h « Le Bal du Cercle » de Fatou Cissé : une chorégraphie qui a du corps et qui le fait « ça-voir » Partant du Tanebeer … Lire la suite

AVEC « ANTOINE ET CLEOPÂTRE », TIAGO RODRIGUES REENCHANTE LE COUPLE MYTHIQUE…

antonio-e-cleopatra-une-christophe-raynaud-de-lage-festival-davignon-1024x683

69e FESTIVAL D’AVIGNON : Antonio e Cleopatra – Tiago Rodrigues – – Salle Benoît XII – 18h – Durée 1h20. Antoine et Cléopâtre : Tiago Rodrigues réenchante le couple mythique Dans cette entreprise aux allures titanesques, d’autres ont excellé bien avant lui : Plutarque (Les Vies parallèles des hommes illustres), Shakespeare (Antoine et Cléopâtre) ou … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : « JAMAIS ASSEZ », LA BELLE ENERGIE DE FABRICE LAMBERT

Jamais_assez

FESTIVAL D’AVIGNON Jamais assez de Fabrice Lambert – Gymnase du Lycée Aubanel du 13 au 17 juillet à 18h La belle énergie d’une chorégraphie sur fond de radio activité irradiante « Jeter son corps dans la bataille », ainsi parlait Pier Paolo Pasolini avant d’être assassiné sur la plage d’Ostie, près de Rome. Fabrice Lambert … Lire la suite

FESTIVAL D’AVIGNON : « LE VIVIER DES NOMS », LE THEÂTRE PEINT DE NOVARINA

nova 2

Festival d’Avignon 2015 : Le Vivier des noms – Texte, mise en scène, peinture : Valère Novarina – Cloître des Carmes – 5,6,8,9,10,11,12 juillet 2015. Le Cloître des Carmes devient un « intérieur très en désordre ». Par terre gisent des camélias offerts au sol, ce sont des dessins peints, ils ont une forme humaine … Lire la suite

« BARBARIANS », DE HOFESH SHECHTER : BEAUCOUP DE BRUIT POUR (PRESQUE) RIEN

barbarians__c__hofesh_shechter_company_photo_jake_walters

FESTIVAL D’AVIGNON : Barbarians – Hofesh Shechter / La fabricA / Dimanche 12 juillet 2015. « Barbarians » : Hofesh Shechter fait exploser les décibels à la FabricA Le moins qu’on puisse dire c’est qu’une apparition du chorégraphe israélien, installé désormais à Londres, ne peut pas passer inaperçue… ou plus exactement ne peut pas risquer d’être « … Lire la suite