« MATTERS OF CONCERN / MATIERES A PANSER », LA VERRIERE, BRUXELLES

MATTERS OF CONCERN / MATIERES A PANSER – la Verrière, Fondation Hermes Bruxelles – 27 avril – 6 juillet 2019 – vernissage public – vendredi 26 avril – de 18h à 21h. public opening – Friday April 26 – from 6 pm to 9 pm..

L’exposition collective « Matters of Concern | Matières à panser » inaugure un nouveau cycle d’expositions éponyme imaginé par le commissaire Guillaume Désanges à La Verrière, l’espace bruxellois de la Fondation d’entreprise Hermès.

Après « Des gestes de la pensée » développé entre 2013 et 2016, le précédent cycle intitulé « Poésie balistique » (2016-2019) souhaitait explorer les écarts entre le programme et son résultat ou, plus précisément, les écarts entre les intentions et les intuitions dans certaines formes d’abstractions radicales. Le cycle « Matters of Concern | Matières à panser » propose un retour à la matière mais cette fois nourrie de préoccupations symboliques, animistes, ethnographiques, fétichistes, thérapeutiques ou magiques, comme une alternative critique aux modes dématérialisés de l’économie dominante.

En faisant référence à des pensées et des pratiques « autres » au coeur de nos sociétés et ailleurs, il s’agit de s’attarder sur des modes d’attention et de curiosité qui viennent subtilement pervertir les catégories de l’art contemporain.

The group exhibition ‘Matters of Concern | Matières à panser’ launches a new, eponymous season of exhibitions devised by curator Guillaume Désanges at La Verrière, the Brussels art space of the Fondation d’entreprise Hermès.
After Des gestes de la pensée (‘Gestures, and thought’, 2013 to 2016), the second series of themed exhibitions at La Verrière (entitled Poésie balistique/Ballistic Poetry, 2016 to 2019) set out to explore the disconnect between the artistic protocol and its outcome or, more precisely, between intention and intuition or reception in certain forms of radical abstraction. The season ‘Matters of Concern | Matières à panser’ proposes a return to materiality, nourished by symbolism, animism, ethnography, fetichism and the therapeutic or magical uses of art, as a critical alternative to the dominant contemporary economy of de-materialisation. By referencing ‘other’ practices and ways of thinking at the heart of contemporary society and elsewhere, the series explores modes of mindfulness or attention and curiosity that subtly subvert the conventional categories of contemporary art.

Artistes: Igshaan Adams – Raymonde Arcier – Camille Blatrix – Jean-Baptiste Calistru – Gilles Clément – Odonchimeg Davaadorj – Shoshanah Dubiner – La Fabric’Art Thérapie – Jos de Gruyter et Harald Thys – Karen Kamenetzky – Corita Kent – Maria Laet – Jean-Luc Moulène – Mamadou Michel N’Diaye – Meret Oppenheim, Gina Pane – Violeta Parra – Artavazd Pelechian – Aline Ribière – Lois Weinberger
curator : Guillaume Désanges

Image: Lois Weinberger, Holding the Earth, 2010, photographie 60 x 90 cm. Courtesy Salle Principale, Paris © Paris Tsitsos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives