LAURE PROUVOST, « DEEP SEE BLUE SURROUNDING YOU », LAM VILLENEUVE D’ASCQ

Laure Prouvost – Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre – LaM, Villeneuve d’Ascq – Du 17 octobre 2020 au 21 mars 2021.

Laure Prouvost, artiste originaire de la métropole lilloise et lauréate du prestigieux Turner Prize en 2013, revisite l’installation qu’elle a présentée à la précédente édition de la Biennale de Venise, Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre, en la mettant en dialogue avec la collection d’art brut du musée, dont elle s’empare avec humour et fantaisie.

« Comment peut-on ressentir ce qui nous entoure ? Cette question constitue le point de départ de mon projet. À l’image du poulpe, qui a son cerveau dans ses tentacules, je pense sincèrement qu’il est possible de penser en sentant » -Laure Prouvost

Road trip entre la métropole lilloise et Venise

À l’invitation du LaM, Laure Prouvost pose son regard sur un musée qui a marqué son enfance et son adolescence. Française par ses origines nordistes, britannique par sa formation artistique à Londres, belge par son atelier à Anvers, Laure Prouvost est une artiste internationale qui a toujours développé un goût prononcé pour la poésie des langues, les mélanges et les métissages. Convoquant un univers familier, l’artiste le transforme en espace onirique et fantasque dans un esprit surréaliste, où réel et fiction s’entremêlent.

Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre, titre de son installation pour le Pavillon français à la dernière Biennale de Venise, s’articule autour d’une vidéo qui invite à un road trip initiatique entre Nanterre, Grigny, Roubaix, les terrils du bassin minier du Pas-de-Calais, le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives, Marseille et Venise. Portée par une douzaine de personnages d’horizons, de langues et d’âges différents, exprimant chacun.e une compétence performative spécifique (danse, magie, musique, poésie, etc.), cette épopée à la fois tangible et imaginaire, propose un portrait poétique de la France des outsiders et interroge, par la même occasion, la possibilité de représenter un monde fluide et globalisé.

Le poulpe y apparaît comme le symbole de ces échanges mouvants et polymorphes.

« La pieuvre représente cette connexion animale et physique que l’on a perdue. Nous sommes plusieurs protagonistes dans cette vidéo et les tentacules nous relient les uns aux autres, en mélangeant nos personnalités et nos diverses cultures » -Laure Prouvost

Une résonance avec l’art brut

L’importance qu’accorde l’artiste à une pensée tactile et aux sensations visuelles et sonores est constitutive de ses œuvres et de ses installations, qui associent emploi de technologies contemporaines (vidéo, enregistrements sonores, etc.), savoir-faire traditionnels (tapisserie, verre soufflé, céramique, etc.) et éléments naturels (eau, fumée, terre, cailloux, plantes, etc.) auxquels s’ajoutent des objets récupérés, des détritus et des éléments organiques.

Investissant les espaces tentaculaires du LaM comme une extension sensorielle de son propre univers, Laure Prouvost a souhaité s’emparer de la collection d’art brut pour créer des interactions inédites. Ses créations personnelles entreront en dialogue avec une sélection d’œuvres de la donation L’Aracine autour de thèmes qui lui sont chers : la porosité entre la fiction et l’autofiction, la capacité à créer des récits, l’érotisme, le mélange des genres et des règnes, le goût du bricolage et du « fait main ». À travers les œuvres de Séraphine Louis, Michel Nedjar, Jules Leclercq, Johann Korec, the Philadelphia Wireman, Jeanne Laporte Fromage, ACM, Anna Zemankova, etc., elle propose un parcours alternatif dans le musée, brouillant les repères et les pistes, tout en ajoutant un chapitre supplémentaire à sa mythologie personnelle.

Commissariat : Marie-Amélie Senot, attachée de conservation pour l’art moderne et l’art contemporain au LaM

En partenariat avec l’Institut Français, Galerie Nathalie Obadia, carlier|gebauer, Lisson Gallery
Le pavillon français de la Biennale de Venise a été mis en oeuvre par l’Institut Français

Images: 1- Laure Prouvost, Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre, Pavillon français de la 58e Biennale de Venise, 2019. Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia, carlier|gebauer, Lisson Gallery. © Adagp, Paris, 2020 / 2- Laure Prouvost, Reliques Venice n°6 (détail), 2019-2020. Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia, carlier|gebauer, Lisson gallery. © Adagp, Paris, 2020 / 3- Laure Prouvost, Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre (détail), Pavillon français de la 58e Biennale de Venise, 2019. Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia, carlier|gebauer, Lisson Gallery. © Adagp, Paris, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives