SHERRIE LEVINE, XAVIER HUFKENS BRUXELLES

Sherrie Levine – ‘Sherrie Levine Sherrie Levine ‘ – Galerie Xavier Hufkens, Ixelles – 11 mars – 10 avril 2021.

Active depuis la fin des années 1970, l’artiste américaine Sherrie Levine est reconnue pour son analyse radicale et sans compromis des questions critiques entourant l’interprétation de l’histoire de l’art. Ayant d’abord établi sa réputation dans le domaine de la photographie et de l’appropriation, notamment d’œuvres du canon moderniste, sa pratique s’est élargie au fil des ans pour devenir un vaste discours sur la signification historique et contemporaine de l’originalité et de la paternité.

La décontextualisation et la recontextualisation de la culture matérielle, en mettant l’accent sur la forme et l’esthétique, sont au cœur de son approche. La relation entre le travail de Levine et sa « source » – qu’il s’agisse d’une œuvre d’art existante, d’un objet trouvé ou d’un concept théorique – crée généralement un changement de paradigme qui incite à réévaluer les trajectoires des objets et des idées à travers le temps et les médias. En cela, Levine remet en question non seulement les structures institutionnelles, les hiérarchies et les systèmes qui définissent et classent l’art, mais aussi les mécanismes responsables de la création de l’histoire et de la signification. Dans des œuvres aussi rigoureuses sur le plan formel qu’intellectuelles, Levine explore la nature séduisante des objets et des images et révèle comment leur pouvoir et leur autorité peuvent être médiatisés, érodés, subvertis ou augmentés.

Sherrie Levine (née en 1947) vit et travaille à New York. Ses premiers travaux ont fait partie de l’exposition Pictures (1977), qui a fait date, à l’Artists Space de New York. En 1981, Levine a présenté sa série controversée Untitled, After Walker Evans qui, avec d’autres séries similaires, a fait d’elle un membre important de la « génération Pictures », un groupe d’artistes utilisant des techniques d’appropriation pour remettre en question les notions d’authenticité et d’originalité dans les années 1980 saturées de médias. L’œuvre de Levine a fait l’objet d’expositions individuelles dans des institutions de premier plan dans le monde entier et figure dans les principales collections de musées internationaux.

Active since the late 1970s, American artist Sherrie Levine is recognised for her radical and uncompromising analysis of the critical issues surrounding art-historical interpretation. Initially establishing her reputation in the field of photography and appropriation, most notably of works from the modernist canon, her practice has broadened over the years into a wide-ranging discourse on the historical and contemporary meaning of originality and authorship.

Central to her approach is the decontextualisation and recontextualisation of material culture with an emphasis on form and aesthetics. The relationship of Levine’s work to its ‘source’ – be it an existing artwork, found object or theoretical concept – typically creates a paradigm shift that prompts a re-evaluation of the trajectories that objects and ideas travel across time and media. In this, Levine not only challenges the institutional structures, hierarchies and systems that define and categorise art, but also the mechanisms responsible for the creation of history and significance. In works that are as formally rigorous as they are intellectually prescient, Levine explores the seductive nature of objects and images and reveals how their power and authority can be mediated, eroded, subverted or augmented.

Sherrie Levine (b.1947) lives and works in New York. Her earliest work was included in the seminal exhibition Pictures (1977) at the Artists Space in New York. In 1981 Levine debuted her controversial series Untitled, After Walker Evans which, together with other similar series, made her a leading member of the ‘Pictures Generation’, a group of artists using appropriation techniques to challenge the notions of authenticity and originality in the media-saturated 1980s. Levine’s work has been the subject of solo exhibitions at prominent institutions worldwide and can be found in major international museum collections.

Images: ‘Sherrie Levine Sherrie Levine’, exhibition views at Xavier Hufkens gallery, 2021 – copyright the artist – courtesy Xavier Hufkens Brussels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives