CARNETS DE BEYROUTH #05 / Dis, quand reviendras-tu ?

CARNETS DE BEYROUTH par Flora Moricet

Lundi 14 mai 2012, Beyrouth

Dis, quand reviendras-tu ?

Elles ne sont toujours pas sorties. Elle a beau avoir sonné la cloche. Elles sont encore en classe. C’est pas grave, il fait beau et je suis à côté d’une jolie petite fille dont je reconnais les bleus yeux. Elle me fait penser au personnage de Belle Epine,: Léa Seydoux. Bleu sourire croisé quelques jours plus tôt, plein coeur de Beyrouth. Je n’avais alors pas su remettre son visage à une situation, une rencontre. Bien sûr, Ras el Aïn -école francophone- ! Mais tu me dis que tu habites la montagne et que tu me croises presque tous les jours du haut de ton bus. Tu parles admirablement bien le français, et tu n’as que dix ans. Parce que tu me dis adorer la langue française.
Alia et Ali, ton frère que tu attends. Il habitait trop loin pour venir assister à notre atelier le vendredi matin.

Une belle femme attend elle aussi à côté de toi. Brune frisée aux yeux noirs dont les pattes d’oies ne manquent pas de sourire à qui l’entoure. Son fils a les mêmes, en plus fou, complice. Ca y est. Elles sortent, excitées bien sûr de retrouver l’air libre. Nour m’aperçoit de l’escalier. L’enthousiasme circule aussitôt. La surprise semble vous ravir. Vous m’aviez manquée. Tellement d’énergie et d’affection à faire s’évanouir une pierre.

Que sont tous ces drapeaux palestiniens que vous portez aujourd’hui ? C’est le jour anniversaire de la Nakba -la « catastrophe »- demain. Depuis le 15 mai 1948…

Vous les faîtes flotter et me répétez que c’est le alamde Palestine. Le vôtre.

Nour me montre un livre d’histoire de la photographie gagné lors du concours organisé par l’Institut français de Tripoli dont le thème était « la France au Liban »… Il a l’air bien pointu, difficile. Mais tu sembles tenir à le feuilleter tranquillement ce soir.
Nour est la première en français. Elle aussi flottait un peu ces derniers mois en classe. La concentration mystérieuse.
Il y avait des CDs aussi dans la boîte cadeau du concours, une partie en arabe une partie en français. Me vient l’idée de vous faire écouter Barbara, ma chanteuse fétiche.

Dis quand reviendras-tu ? Le casque circule silencieusement. Rayanne n’en décolle plus et me dit qu’elle téléchargera tout l’album ce soir, qu’elle connaissait mais qu’elle avait perdu la musique. Je n’ai pas tout de suite compris alors tu m’as mimée un cahier qu’on oublie.

Bien sûr, je ne vous ai pas fait écouter la musique la plus joyeuse. Mais c’est ce qu’il y a de plus grand en France, je crois. Alors que je n’oublierai jamais vos mains danser euphoriquement sur des airs orientaux, palestiniens, libanais.
Vous rêvez qu’on parte tous ensemble avec Colin et Simon en France. Oui, oui… Comment on va faire ?
Pour exporter Sabra quelques jours à Paris et embrasser pour de vrai la bourj eiffel…. ?

Il va falloir que vous deveniez de très grandes photographes.

J’ai entendu des mauvaises nouvelles de Sabra cette semaine. Hisham m’a parlé d’islamistes extrémistes au coin de chaque rue, de plusieurs enfants d’une autre école de Sabra, grièvement blessés, marqués au couteau sur le haut du corps. Un enfant aujourd’hui serait en danger, de vie ou de mort je ne sais pas.
Hisham n’en a pas dormi de la semaine.
Je n’ai rien lu sur le web, rien entendu. On parle de Tripoli ici.

On n’a pas parlé de Sabra…

Demain, on parlera de votre terre et de ses prisonniers, on fera un rappel sur le chiffre des réfugiés dans le monde, sans doute.

Tandis que vous continuez de savourer le français, je me demande ce qui fait qu’on vous l’apprend.

Flora Moricet, Beyrouth, 14 mai 2012

Visuel : dessin de Naji Al Ali

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN