A LA UNE D’INFERNO #48

INFERNO ART, SCENES, ATTITUDES
il n’y aura pas de miracles ici


FESTIVAL D’AUTOMNE Le Festival d’Automne à Paris comme chaque année propose un programme dense et de haut-vol. Toujours très éclectique, ce festival est un incontournable des scènes du spectacle vivant en France comme de toute l’Europe, même s’il reprend beaucoup de spectacles déjà vus ailleurs, notamment au Festival d’Avignon ou dans d’autres grands festivals européens… Cette année, parmi les dizaines de propositions, notons les excellents Jérôme Bel, Gisèle Vienne, Tiago Rodrigues & TG Stan, Steven Cohen, ou encore Milo Rau… entre autres multiples artistes en provenance des 4 coins du monde. Un festival à suivre avec INFERNO jusqu’en décembre prochain… LIRE NOTRE DOSSIER


BIENNALE DE LYON La 15ème Biennale d’art contemporain de Lyon, intitulée cette année « Là où les eaux se mêlent« , a ouvert ses portes le 18 septembre dernier et s’achèvera début janvier 2020. Isabelle Bertolotti, la directrice artistique de la manifestation et les commissaires venus tout droit du Palais de Tokyo à Paris ont dévoilé bien avant l’opening le pot aux roses, à savoir l’occupation de l’immense friche FAGOR-BRANDT laissée en jachère pendant des années et que la Ville de Lyon, dans sa grande sagesse, a décidé de confier à la Biennale d’Art contemporain. Et, il faut bien l’avouer, cela manquait et cela change tout puisque, comme dans toutes les grandes manifestations de ce type, il va y avoir enfin un pôle central, magnifique, de la même ampleur que l’Arsenal de Venise avec la Corderie et des expositions itinérantes dans la ville – et cette année encore, il n’en manque pas… LIRE LA SUITE


SHIHARU SHIOTA A BRUXELLES Les Musées Royaux de Belgique à Bruxelles accueillent à partir du 11 octobre une grande exposition de l’artiste japonaise Shiharu Shiota. Les installations spectaculaires de Chiharu Shiota (Osaka, 1972) transforment les espaces dans lesquels elles se déploient, et immergent le visiteur dans l’univers de l’artiste. Elles associent des matières textiles telles que la laine et le coton à différents éléments, formes sculptées ou objets usagés. L’artiste combine performances, art corporel et installations dans un processus qui place en son centre le corps. Sa pratique artistique protéiforme explore les notions de temporalité, de mouvement, de mémoire et de rêve et requièrent l’implication à la fois mentale et corporelle du spectateur… LIRE LA SUITE


BIENNALE CHARLEROI DANSE Le très renommée Biennale internationale de Danse « Charleroi Danse » a ouvert ses portes le 4 octobre dernier. Un programme superbe et très pointu, comme l’attestent notamment les participations de l’immense Israel Galván avec la première en Belgique du magnifique « El Amor Brujo« , celles d’Ayelen Parolin, Boris Charmatz ou encore de l’incontournable Alain Platel, pour ne citer qu’eux… Un moment fort pour la Danse contemporaine en Wallonie, à suivre les yeux grands ouverts ! LIRE LA SUITE


« OUVERTURE DU MCB-A DE LAUSANNE En route pour » ATLAS, cartographie du don «. C’est l’intitulé de l’exposition inaugurale du nouveau Musée Cantonal des Beaux-Arts (MCB-A) de Lausanne. Elle se tient jusqu’au 12 janvier 2020… A l’extérieur, avant de pénétrer dans le hall d’entrée, jette un coup d’oeil sur ta droite à « La Crocodile » ! Inspirée d’une locomotive des CFF, la verte sculpture de Xavier Veilhan et Olivier Mosset en a la corpulence. Une fois entré, tu es immédiatement confronté à une oeuvre monumentale, « Luce e Ombra » de Giuseppe Penone, tu apprécieras sa majesté dans la lumineuse ouverture en demi-lune qui donne sur la gare (…) Cette première exposition met en lumière les dépôts, dons et dations au musée. Une belle façon de découvrir la collection… LIRE LA SUITE


PLEASE PLEASE PLEASE La Ribot, Mathilde Monnier et Tiago Rodrigues ont créé cette année cet ovni dansé intitulé « Please Please Please« . De prime abord, un mot : déconcertant. Ce monticule en forme de croissant de couleur terreuse, un énorme étron ? ces combinaisons scintillantes, ces anecdotes hétéroclites, ces fébrilités recroquevillées, ce dialogue avec un nouveau-né, cet écorchage… Ici, on offre une contribution réflexive au public. Deux silhouettes longilignes moulées dans un tissu scintillant, sous une veste citadine. Sur le tempo rapide d’une percussion, leur danse est aussi fébrile que leur discours. Les récits qu’elles donnent à entendre relèvent tous de l’urgence. De l’anecdote au cauchemar en passant par l’analogie, elles nous confient des récits qui évoquent le désespoir d’un monde corrompu, étiolé, dévasté. Faut-il fuir le monstre ou courir vers lui ? Peut-on jouir du dernier nectar au milieu des décombres ? Comment se défaire des anciens crédos ? Demeurer sur le manège ou scruter ses engrenages ? Persister ou muter ?… LIRE LA SUITE .

ALLER SUR « NEWS »
RETOUR A LA UNE/HOME PAGE

ISSN 2258-6474

  • Mots-clefs

  • Archives