JITISH KALLAT, « THE INFINITE EPISODE », DANIEL TEMPLON PARIS

Wind Studies

JITISH KALLAT : The Infinite Episode / Galerie Daniel Templon, Paris / jusqu’au 24 octobre 2015.

Deux ans après le succès de sa première exposition personnelle à Paris, et dans le sillage de son projet curatorial remarqué pour la Biennale de Kochi-Muziris, l’artiste indien Jitish Kallat revient à la Galerie Templon avec The Infinite Episode. L’exposition réunit un ensemble inédit d’œuvres – sculptures, photographies, vidéos et dessins – qui abordent les thèmes du temps, de la nourriture et du sommeil. Jouant des échelles et des distances, des évocations du cosmos, l’artiste propose un parcours à la fois sensoriel et conceptuel à travers ses sujets de prédilection.

Fil rouge de l’exposition, la série des Wind Studies interroge les forces de la nature à l’œuvre dans la création artistique. Ces dessins, où alternent les gestes de l’artiste et ceux du feu et du vent, rappellent des réseaux de neurones, des constellations ou des géométries sacrées. Dans la photographie lenticulaire Sightings, les détails de la surface de sept fruits deviennent des explosions de supernovas, le microscopique prend des lueurs cosmiques. Les cycles lunaires font évoluer des rotis (pains dans la vidéo Infinitum, qui reconnecte le rituel du repas au céleste.

La sculpture The Infinite Episode réunit dix animaux assoupis : dans ce dortoir astral, toutes les espèces, du singe à l’ours, sont semblables et inoffensives dans le sommeil. Avec Flowchart, un dispositif qui rassemble croquis de travail et éléments de recherches, l’artiste donne à voir la pépinière de ses idées, une plongée dans les méandres de ses expérimentations.

Jitish Kallat expose en parallèle, à l’Impasse Beaubourg, deux pièces séminales de 2009. Annexation, un réchaud indien géant fourmillant d’animaux, côtoie le film Forensic Trail of the Grand Banquet : dans ce voyage à travers l’espace, les galaxies et les nébuleuses sont remplacés par des aliments échographiés au rayon X.

A l’occasion de l’exposition, la Galerie Templon publie le premier ouvrage en français (bilingue anglais) consacré à Jitish Kallat, disponible à partir de la mi-octobre, avec un texte de Chantal Pontbriand.

Né en 1974 à Mumbai, où il vit et travaille, Jitish Kallat est l’un des artistes les plus prometteurs de la scène artistique contemporaine. Il a été largement exposé par des institutions internationales, dont le Palais des Beaux-Arts (Bruxelles, 2006), le ZKM (Karlsruhe, 2007), Kunstmuseum (Bern, 2007), la Tate Modern et la Serpentine Gallery (Londres, 2008), le Mori Art Museum (Tokyo, 2008), le Gemeente Museum (La Haye, 2009), le Martin Gropius Bau (Berlin, 2009), le Musée national d’art moderne – Centre Pompidou ( Paris, 2011), le MAXXI (Rome, 2012). Il a participé à la Biennale de La Havane, à celle de Gwangju et de Kiev, à la Triennale Asia Pacific ainsi que celle de Guangzhou. Récemment, il s’est vu consacrer une grande exposition personnelle au Bhau Daji Lad Museum à Mumbai (2010), à l’Art Institute à Chicago (2010-11), au Ian Potter Museum of Art à Melbourne (2012-2013) et au San Jose Museum of Art (2014).

Il présente actuellement ‘Jitish Kallat: Public Notice 2’ à la Art Gallery of New South Wales à Sydney. Il a été le commissaire et directeur artistique de la seconde édition de la Biennale de Kochi-Muziris en 2014.

Jitish Kallat, Infinitum (here after here), 2014. Single channel video, Projection or screen. Variable dimensions, 5m 59 / Courtesy Galerie Daniel Templon, Paris, © Jitish Kallat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives