FANNY DE CHAILLé : Une Gonzo Conférence à vous dégoûter du Rock

Très mauvais numéro que cette Gonzo Conférence, « performance » branchouille qui se veut « poésie contemporaine » mais ne s’en donne pas les moyens. Un hommage au Rock qui n’a rien de rock justement, sous ses faux airs second degré et trash.

Dommage, puisque le texte de Fanny de Chaillé est plutôt bien roulé. Mais la mise en oeuvre, avec cette mauvaise « performeuse » (rien à voir avec une Angélica Liddell) qui se tortille sur scène -après être arrivée à poil sur le plateau pour ensuite se revêtir, on se demande bien pourquoi…- est laborieuse, vide de sens et terriblement ennuyeuse.

En réalité invitée personnelle de Boris Charmatz, cette nouvelle « coqueluche » de la parisianitude post-moderne a tout de la Neuillyssoise qui se la joue Art contemporain (mais on ne nous la fait pas : qu’elle aille donc voir Charles Pennequin ou Anne-James Chaton), produisant de mauvais objets -ni théâtre, ni performance- au goût du jour, simples mix de l’un et de l’autre, mal digérés et fortement dispensables.

Un coup de couteau dans l’eau que cette Gonzo Conférence complètement aux oiseaux, prétentieuse et vaine, qui dessert totalement son sujet qui lui, mériterait beaucoup mieux que ce ratage inepte.

Marc Roudier

Gonzo Conférence / Fanny de Chaillé / gymnase Saint-Joseph / 21 h.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives