POUR ALAIN BUFFARD

buffard

ALAIN BUFFARD : Disparition du danseur et chorégraphe.

Alain Buffard nous a quittés le 21 décembre, à la veille de Noël… « Le danseur-chorégraphe laisse une œuvre riche et bouleversante, l’œuvre d’une vie de combat contre la bêtise, l’injustice, et enfin contre la maladie. Alain Buffard a illuminé de sa présence le Théâtre de Nîmes aux cours de ces dernières années. « Not a love song », « Good Boy », « les Inconsolés », les créations de « Tout va bien » et « Baron Samedi », « Histoires Parallèles » et récemment la reprise de « Mauvais Genre », tous ces rendez-vous ont laissé une trace indélébile dans cette ville de Nîmes où il avait choisi de s’installer. Généreux et attentif à tous il nous manque déjà. » (François Noël, Directeur du Théâtre de Nîmes). Douloureuse coïncidence, dans le numéro papier d’INFERNO de printemps (sortie le 22 janvier), nous publions justement un article de Quentin Guisgand sur le travail de ce grand artiste qui aura marqué toute une génération de jeunes danseurs.

En 2013, on peut vivre avec le SIDA. En 2013, on peut en mourir.
Trop tôt, trop vite, trop mal.
En 2013, on perd un grand chorégraphe dont le corps était au centre du travail.
Le corps malade, le corps qui lutte à vie.
Le corps qui ne résiste plus.
Adieu M. Buffard, faites danser les vers.
Je ne crois aux anges en dehors du plateau.
Mais sur le plateau de mon âme, il y aura toujours un slip Kangourou.
Good boy, were you.
Good boy.

Bruno Paternot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives