56e BIENNALE DE VENISE : BIENNALE ATMOSPHERE

IMG_4009

Envoyée spéciale à Venise.
56e BIENNALE DE VENISE / 9 mai – 22 novembre 2015.

Avant son ouverture au grand public, la Biennale d’art contemporain de Venise aura déjà connu son plus grand moment d’effervescence, avec près d’une semaine de vernissages des pavillons nationaux et autres événements collatéraux, petits déjeuners de presse, cocktails et fêtes somptueuses. Les happy few du monde de l’art étaient nombreux au rendez-vous, à presser le pas dans le labyrinthe de ruelles de la Serenissima ou à s’entasser dans les vaporetto au grand dam des habitants de la ville, pourtant habitués avec la ruée folle de ce type de touristes pas comme les autres. Pour donner quelques chiffres, selon le président de la Biennale, quelque 3500 journalistes étrangers et environ 1800 membres de la presse italienne ont été accrédités pour cette nouvelle édition. A ce nombre déjà considérable s’ajoutent les curateurs, directeurs de musées et autres institutions d’art, ainsi que programmateurs et grands collectionneurs en tout genre.

Okwui Enwezor, le curateur de cette 56ème Biennale, l’a imaginée résolument politique. La programmation de l’Arena, cœur vivant du pavillon central, est rythmée par des lectures du Capital de Marx dans une mise en scène d’Isaac Julien, ce qui n’a pas manqué de susciter l’ironie, voir les piques irritées du Gotha du monde de l’art. Certains y voient même une note de cynisme, sinon d’hypocrisie (https://news.artnet.com/art-world/56th-venice-biennale-politics-jj-charlesworth-295350#.VUswYqrjw2o.twitter) En tout cas le système se porte bien et se reproduit à merveille.

L’an dernier, lors d’une conférence de presse conjointe avec Okwui Enwezor pour l’ouverture de la Biennale d’architecture dont il était curateur, Rem Koolhaas ironisait sur la taille des yachts amarrés dans la lagune devant les Giardini. Elles sont bien là lors de cette semaine de previews, rutilantes, arborant des pavillons des quatre coins du monde. La question du marché de l’art et des jeux d’influence revient régulièrement sur le tapis.

Il n’en reste pas moins que le soleil brille fort, la brise est agréable et l’atmosphère détendue, propice au networking et à la validation de projets. Belles découvertes et ragots circulent à une vitesse incroyable. Ainsi ce ponton qui a malencontreusement cédé, mettant les invités distingués en contact avec les eaux troubles de la lagune, ou ce personnage brillant, incontournable, du monde de l’art resté aux portes d’une fête donné par une revue italienne. Les soirées s’enchainent selon un rythme ahurissant. Il est de bon ton de commencer par un concert de groupe de musique d’artistes au Silencio, qui a trouvé un écrin provisoire sur la scène du Piccolo Teatro du Palazzo Grassi, d’arpenter les ruelles à la recherche de palais discrets au charme fou, de passer d’une fête à l’autre, au gré des contacts, pour finir, peut-être, dans les salons du Bauer, sachant que cette course reprendra dès 10h le lendemain. Car au delà des mondanités et de ce parfum arty de frivolité et d’opulence, il n’en reste pas moins que de passionnantes propositions à découvrir jalonnent les Giardini et l’Arsenale, ainsi que les espaces de certaines fondations ou pavillons nationaux éparpillés dans la ville.

La Biennale ne fait que commencer. En privilégiant l’idée de liveness, Okwui Enwezor l’inscrit dans la durée, avec des propositions qui se déploient dans le temps, échappent à toute saisie immédiate, demandent des choix et un investissement particulier de la part des visiteurs. Gageons que durant les sept mois qui viennent, cette nouvelle édition laissera germer quelques unes des idées séminales que son curateur, ainsi que certains artistes exposés, y ont insufflé.

Smaranda Olcèse
à Venise

IMG_4316

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives