BIENNALE DE VENISE : DE FABIO MAURI A ADRIAN PIPER

venise raja

56e Biennale de Venise : De Fabio Mauri à Adrian Piper par Raja El Fani

Retour au Conceptuel à la Biennale de Venise: le Lion d’Or a été décerné à Adrian Piper, une Américaine née à New York mais résidente à Berlin. À la Biennale, son travail est présenté dans une première salle en ligne de succession avec l’Italien Fabio Mauri où l’installation sans ambiguïté de Mauri sur le Nazisme Les Chiffres Maléfiques dialogue avec l’affirmation écrite à la craie d’Adrian Piper, «Everything will be taken away» que quelques visiteurs s’amusent à effacer.

Enwezor n’est pas revenu sur cette juxtaposition lors de la remise des prix, cela mérite pourtant une réflexion. Qu’est-ce qui légitime ce rapprochement entre Adrian Piper et Fabio Mauri – de vingt ans son aîné – opéré par Enwezor?

Du point de vue de la forme certes, on peut trouver des analogies: Piper comme Mauri utilise ici des grands tableaux d’ardoise comme support. Sur le tableau de Mauri, une formule mathématique (l’équation du principe de l’erreur, élaborée par Robert Klein) trône face à une grande photographie de Goebbels accompagné de directeurs de musée lors de l’exposition sur l’Art Dégénéré. Comment ne pas penser à l’affaire Gurlitt qui tourmente les autorités allemandes depuis un an ? Le message d’Enwezor à ce casse-tête judiciaire (et diplomatique) serait-il caché dans ce « Tout sera enlevé » recopié cent fois sur les tableaux didactiques d’Adrian Piper datés 2010-2013?

Le passage de Fabio Mauri à Adrian Piper doit toutefois être considéré au-delà des faciles analogies, d’autant plus que le travail de Mauri est associé à celui de la gagnante de la Biennale et qu’il est séparé de l’autre grand artiste italien, Pino Pascali, exposé à l’Arsenal. Un choix bien hasardé et au final peu avantageux: on ne peut que constater que la réponse scientifique de Fabio Mauri au mal nazi dans Les Chiffres Maléfiques, réponse dérivée des principes scientifiques du Futurisme, n’est pas assimilée par l’américaine Adrian Piper qui propose elle une réponse philosophique (voire biblique) au mal de son temps, le matérialisme capitaliste. Le jury de la Biennale a donc récompensé l’artiste dont la réponse esthétique sur les problèmes contemporains est la réponse la moins résolutive. Utiliser sans le maîtriser un artiste comme Mauri comme référence peut jouer des tours.

Cette juxtaposition Mauri-Piper tentée par Enwezor à Venise est un symptôme de l’Art System : le problème de plus en plus évident de devoir légitimer a posteriori les tendances de marché a rendu nécessaire la définition d’une succession historique des artistes, mais à la Biennale on voit bien que l’intention est encore superficielle. Les mérites artistiques de Mauri, institutionnalisé cette année par la Biennale, n’ont pas été suffisamment identifiés : ce qui fait la force des Chiffres Maléfiques de Mauri c’est la compréhension (sans doute innée) du principe futuriste. Le Futurisme est le premier mouvement qui attribue une valeur scientifique à l’art et Mauri a su l’appliquer en 1979 avec sa formule de l’erreur. Le rapprochement entre Adrian Piper et Fabio Mauri n’est pas crédible si chez Adrian Piper ce principe scientifique n’est même pas pressenti.

Les institutions devraient s’atteler à la transmission de ce qui fait de l’art une recherche avancée au même niveau que la science et rétablir des liens avec le contexte originaire de ces artistes aujourd’hui décontextualisés et trop souvent réhabilités en fonction des intérêts. L’installation du Canon de Pino Pascali à l’Arsenal aurait été plus efficace si Enwezor avait dûment consulté les experts de Pascali en Italie, aujourd’hui détrônés par des collectionneurs lointains déconnectés du sens historique de l’œuvre de Pascali. Il suffit pourtant de traduire le titre du Cannone Semovente ou « Canon Mobile » de Pascali pour savoir qu’en aucun cas cette œuvre peut être fixée comme une sculpture sur un piédestal. Le galeriste italien Sargentini n’en revient pas.

Raja El Fani
à Venise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives