PARTNER / YOU : LE BIJOU TRANSGRESSIF

partneryou

PARTNER/YOU de Chantal Yzermans au Carreau du Temple le 20 septembre 2015 dans le cadre du Festival Jerk Off: festival pluridisciplinaire des cultures queer et alternatives – du 11 au 25 septembre à Paris.

Dans le cadre du festival Jerk Off, Chantal Yzermans propose avec PARTNER/YOU une performance qui transgresse les genres et bouscule l’identité des champs artistiques : la danse se coule dans la vidéo, la matière vivante du corps contamine la surface lisse de l’écran projeté sur le fond de la scène, ouvert sur des sites de rencontres porno live où le tchat sert justement de pré-texte à l’acte sexuel.

La mise en scène de la chorégraphe opère à la façon d’un kaléidoscope par plusieurs jeux de miroirs réfléchissants. Côté cour, un homme assis devant son ordinateur engage des conversations avec plusieurs partenaires. Filmés, on voit leurs visages, on voit des bouts de leurs corps – surtout leurs sexes –, on voit ceux qui s’excitent, on voit ce qui les excitent. La webcam du tchatteur est tournée vers la scène sur laquelle Chantal Yzermans se tient. Et nous, spectateurs, restons immobiles devant elle, l’écran et le désir de l’autre.

Puis la danse commence. Le corps de Chantal Yzermans vêtu d’une combinaison translucide est presque nu, fragile. Seules ses extrémités semblent habillées. De longs ongles de sorcière et des talons démesurément hauts prolongent son corps sculptural qui s’élastique sur le plateau aux rythmes des vibrations du sacre du printemps de Stravinski et de la musique minimale madrilène de Stubstuff. Codé et aléatoire, le rituel porno web contemporain se combine aux rituels primitifs païen. L’alliage est sublime mais surtout, délibérément subliminal.

Ici, le public pénètre l’espace privé des partenaires, viole leurs fantasmes indicibles qui ricochent sur lui, dans une logique de circulation du désir. Ce dont l’autre a envie, nous en avons envie. En cela, le regard porté sur la danseuse sacrée et sacrifiée est pervers. On la voit se mouvoir dans le carré fluorescent tracé sur le plateau, dans cette boite, de nuit, comme une poupée miniature sur un promontoire que l’on a envie de casser. Elle est si proche que l’on peut voir les grains de sa peau pixélisés sur l’écran et en même temps si lointaine car protégée par le gouffre de la scène.

PARTNER/YOU est une représentation qui trace un trait de liaison entre la sauvagerie du désir et la sophistication de la séduction, entre l’étrangeté des partenaires et l’intimité de notre relation avec eux. Elle met en scène le lien, le nœud et l’attachement. Par le biais d’un dispositif interférentiel, la performance interroge l’immédiateté de son pouvoir signifiant sur deux publics: les partenaires et les spectateurs. Beau et efficace.

Lou Villand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives