JIM DINE, PRECURSEUR D’UNE ESTHETIQUE DE L’AMOUR ?

Rome, correspondance.
Jim Dine: précurseur d’une esthétique de l’amour? par Raja El Fani
Exposition “House of Words – The Muse and Seven Black Paintings” à l’Accademia Nazionale di San Luca de Rome du 27 Octobre 2017 au 3 Février 2018

À l’époque où les artistes du Pop Art reproduisaient tous les produits de la société de consommation pour les configurer comme les nouvelles icônes modernes, Jim Dine choisissaient des modèles plus spirituels. L’artiste américain d’origine lithuanienne et polonaise, souvent associé au Pop Art, est connu pour ses cœurs, une production quasi ininterrompue depuis les années Soixante. Les cœurs peints, sculptés ou gravés dominent largement le corpus artistique de Jim Dine qui en explore la forme comme la richesse émotionnelle.

Récemment, en 2002, Dine repropose encore des cœurs avec un groupe de trois sculptures appelé Ex-Voto qui représentent trois cœurs dans leurs principales acceptions: le cœur anatomique, le Sacré-Coeur et le cœur dans sa forme symbolique aujourd’hui la plus populaire. Mais malgré cette juxtaposition plus conceptuelle, les cœurs de Jim Dine restent rigoureusement subjectifs. C’est effectivement un autre Américain, Jeff Koons, en 1994, qui érige le cœur comme icône suivant les principes sériel et reproductif de l’esthétique Pop, avec deux versions délibérément consuméristes appelées Sacred Heart et Hanging Heart.

Jim Dine a le mérite d’avoir identifié le cœur comme signifiant total, ce pourquoi le cœur est depuis le Moyen-Age associé à l’amour, le sentiment que le Christianisme instaure dans la culture occidentale comme le plus noble et le plus élevé. Mais une esthétique de l’amour, en partant des caractéristiques non plus arbitraires mais géométriques du cœur et de ses variations, reste encore à définir.

Raja El Fani,
à Rome

Jim Dine expose également en ce moment à la Galerie Daniel Templon, Paris, ses « Montrouge paintings », du 4 novembre au 23 décembre 2017.

1- Jim Dine, untitled – 2- Ex Voto, sculptures de Jim Dine, 2002 -3 – Four Hearts, 1969 – 4- Heart set for Puck figure, scène de Midsummer night’s dream, décor de Jim Dine, 1966

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN