BOLTANSKI : LES ARCHIVES DU COEUR

Work in progress : Les Archives du cœur

Réflexion sur la fuite du temps, Personnes est l’un des maillons de la chaîne du souvenir, de cette « petite mémoire » qui définit la singularité fragile de chacun, dont Les Archives du cœur forment l’immense recueil. Christian Boltanski a invité chaque visiteur de MONUMENTA 2010 à enregistrer les pulsations de son propre cœur dans une cabine prévue à cet effet. Ces enregistrements des battements de cœur du public s’ajouteront à la collection permanente des Archives du cœur réunie par l’artiste. Le visiteur pourra, s’il le désire, en conserver un enregistrement gravé sur un CD.

Depuis 2005, Christian Boltanski poursuit en effet une collecte d’enregistrements de battements de cœur à travers le monde, afin de rassembler tous les cœurs des hommes. Véritable projet universel et utopique, Les Archives du cœur seront conservées, à partir de 2010, à l’abri du temps dans l’île japonaise de Teshima, dans la mer intérieure de Seto, mise à sa disposition par un mécène. Comme bien des œuvres de Christian Boltanski, telles que Les 6000 Suisses morts ou Les Annuaires, une collection d’annuaires téléphoniques du monde entier, ces archives sont le fait d’une multitude d’individus tirés de l’anonymat par la force de l’évocation symbolique et artistique. Bravant le déroulement du temps, le vacarme de la grande histoire et des foules d’individus solitaires, elles exorcisent la contradiction brutale qui assaille chacun, menacé d’une disparition et d’un oubli inéluctables.

Le cœur, symbole de la vie, devient l’universelle médiation qui réunit tous les hommes et qui « photographie », pour ainsi dire, chaque individu. A travers le projet de Teshima, Christian Boltanski souhaite créer un mythe moderne. Face à l’écoulement du temps, Christian Boltanski échappe au mode de transmission occidental traditionnel, qui s’attache d’avantage à l’objet devenu relique, pour créer, selon l’inspiration des traditions orientales, privilégiant le savoir véhiculé par les légendes et les mythes.

En ce sens, avec Les Archives du cœur, Christian Boltanski nous propose de participer à la constitution d’une légende vivante, résolument moderne. C’est cette nouvelle fonction symbolique de l’art que les visiteurs de l’exposition du Grand Palais sont conviés à découvrir, participant ainsi à la plus ambitieuse des créations de l’artiste.

Publicités

Commentaires fermés

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN