FELICE VARINI, « A CIEL OUVERT », MAMO MARSEILLE

"Triangles percés" Marseille 2016

« A ciel ouvert » : Felice Varini / MAMO, Cité radieuse Le Corbusier Marseille / du 2 juillet au 2 octobre 2016.

Après Xavier Veilhan, Daniel Buren et Dan Graham, Felice Varini propose du 2 juillet au 2 octobre prochain un corps à corps avec l’architecture de Le Corbusier au MAMO, le centre d’art inventé par Ora Ito sur le toit terrasse de la Cité Radieuse à Marseille. Une situation atypique pour l’artiste franco-suisse installé à Paris « C’est la première fois que j’expose sur, dans et avec une architecture pensée par Le Corbusier. Ce lieu est un monument, un monstre d’influence. Un véritable microcosme, pensé comme une petite ville avec ses volumes si différents et si complexes. Une petite ville avec vue sur la grande ville de Marseille. C’est extrêmement excitant ! »

Felice Varini intervient sur l’ensemble de la terrasse avec trois pièces (rouge et jaune) proposant trois points de vue différents. Une invitation logique de la part d’ Ora Ito pour qui Felice Varini est l’un des seuls très grands artistes contemporains « à pouvoir jouer, souligner et surligner aussi bien une architecture qu’une ville entière. L’espace est son support naturel, je suis très fier de lui avoir fait visiter et découvrir ce toit terrasse qu’il ne connaissait qu’en photo. »

Felice Varini est né en 1952 à Locarno, Suisse. Il vit aujourd’hui à Paris. Représenté par la Galerie Issert, il intervient in situ dans un lieu à chaque fois différent et son travail évolue en relation avec les espaces qu’il est amené à rencontrer. « En général je parcours le lieu en relevant son architecture, ses matériaux, son histoire et sa fonction. A partir de ses différentes données spatiales, je définis un point de vue autour duquel mon intervention prend forme. J’appelle point de vue un point de l’espace que je choisis avec précision : il est généralement situé à hauteur de mes yeux et localisé de préférence sur un passage obligé, par exemple une ouverture entre une pièce et une autre, un palier, etc. Je n’en fais cependant pas une règle car tous les espaces n’ont pas systématiquement un parcours évident. Le choix est souvent arbitraire.

Le point de vue va fonctionner comme un point de lecture, c’est-à-dire comme un point de départ possible à l’approche de la peinture et de l’espace. La forme peinte est cohérente quand le spectateur se trouve à cet endroit. Lorsque celui-ci sort du point de vue, le travail rencontre l’espace qui engendre une infinité de points de vue sur la forme. Ce n’est donc pas à travers ce premier point que je vois le travail effectué ; celui-ci se tient dans l’ensemble des points de vue que le spectateur peut avoir sur lui. »

MAMO : Un lieu de création artistique en plein ciel. Installé au sommet de La Cité Radieuse édifiée entre 1945 et 1952, le MAMO est un centre d’art créé par Ora Ito en 2013. Le chef d’œuvre de Le Corbusier est ainsi devienu l’écrin et le tremplin de la création contemporaine. Xavier Veilhan, Daniel Buren, Dan Graham et aujourd’hui Felice Varini sont les premiers artistes à penser des œuvres in situ sur ce toit terrasse historique où l’esprit Corbu souffle, impulse et diffuse.

"Rebonds par les pôles" Marseille 2016

"Triangles percés" Marseille 2016

Crédit photos André Morin

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN