CADEAU : LES WC EN OR MASSIF DE CATTELAN POUR DONALD TRUMP

CADEAU : LES WC EN OR MASSIF DE CATTELAN POUR DONALD TRUMP

Donald Trump a le goût sûr des parvenus : pour ses bureaux de la présidence à la Maison Blanche, il aurait aimé un Van Gogh… La Maison Blanche a donc demandé en septembre dernier au Guggenheim New-York de lui prêter un tableau du peintre célébrissime. Nancy Spector, conservatrice en chef du musée new-yorkais lui a fait connaître son refus fort diplomatiquement, arguant que le tableau en question (Paysage enneigé, 1888) n’était pas disponible pour l’instant et lui a proposé courtoisement de lui prêter à la place une oeuvre phare de l’artiste italien Maurizio Cattelan, ses fameuses toilettes en or massif, intitulées « America ».

Cattelan, artiste farceur réputé pour ses multiples facéties -comme l’installation de sa célèbre sculpture devant la Bourse de Milan, un doigt levé pile face aux traders milanais- a conçu son « America » en 2016 et l’a exposée dans les locaux du musée new-yorkais. Cette toilette avec siège, cuvette et chasse d’eau fonctionne parfaitement et a été utilisée par plus de 100.000 personnes pendant son exposition au Guggenheim.

Selon le Washington Post, l’artiste «voudrait l’offrir à la Maison Blanche moyennant un prêt à long terme», écrivait la conservatrice du Guggenheim en septembre dernier. «Elle est, bien sûr, d’une valeur exceptionnelle et assez fragile, mais nous vous fournirions toutes les instructions pour l’installation et l’entretien.» «Nous sommes désolés de ne pouvoir satisfaire votre demande initiale», concluait-elle, «mais nous gardons l’espoir que cette offre exceptionnelle puisse vous intéresser».

Sous Obama, plusieurs oeuvres des musées américains avaient été prêtées à la Maison Blanche, dont des Rothko, des Hopper et d’autres chef-d’oeuvres de l’Art américain… mais c’était sous Obama et visiblement celui-ci bénéficiait d’une bien meilleure image auprès des artistes et des directeurs de musées. D’ailleurs, Nancy Spector n’a jamais fait mystère de son aversion pour l’actuel président. Dès l’élection de celui-ci en 2017, elle publiait sur les réseaux sociaux une oeuvre de Mapplethorpe, un drapeau américain déchiré, commentée par cette incise : «Aujourd’hui doit être le premier jour de la révolution qui nous permettra de reprendre notre pays à la haine, le racisme, et l’intolérance. Ne pleurons pas, organisons»…

Martin Zell
(d’après AFP et Le Figaro)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN