« LA TEMPÊTE – ACTE II », CRAC SETE

LA TEMPÊTE – ACTE II – Exposition collective (prolongation) – du 24.03.2018 au 21.05.2018 – CRAC Sète – Vernissage le 23 mars à 18h30.

Le Centre Régional d’Art Contemporain à Sète annonce l’acte II de l’exposition collective La Tempête sous le commissariat de Hugues Reip.

Tirant son inspiration de l’œuvre éponyme de William Shakespeare, le parcours de La Tempête – Acte II nous plonge dans l’imminence d’un orage annoncé, dans une tourmente intérieure, dans l’espoir et la désillusion qui peuvent suivre une renaissance. Un nouvel accrochage, une production d’œuvres spécifiques et la présentation d’une installation d’œuvres graphiques donneront lieu au second acte de La Tempête. À cet effet, le CRAC fermera ses portes temporairement du 12 au 23 mars 2018.

A l’entrée de l’exposition, l’œuvre de Marcel Broodthaers résonne avec sa « Chère petite sœur… » comme un hommage à Noëlle Tissier. Carte postale annonciatrice du voyage à venir, elle nous laisse envisager l’ampleur imaginaire de cet ailleurs que nous allons traverser.

La première salle est emplie des signes annonciateurs de l’orage imminent. Les gouttes, la pluie, l’arrivée des nuages sont évoquées par des œuvres de petites dimensions, comme les prémisses de l’ampleur de l’événement à l’approche. Les forces naturelles se déchaînent une fois le rideau traversé, et la pénombre aidant, nous plongeons au cœur de l’orage en défiant du poing le ciel, là où gît l’évidente métaphore de son fracas.

Les salles s’enchaînent, présentant un univers d’une inquiétante étrangeté, d’une violence sourde, qui n’est pas sans évoquer nos peurs enfantines ressenties à la lecture de contes ou lors de la déflagration de la foudre. Dans cet endroit transformé en une déambulation mentale, nos sens bouleversés nous privent de toute perception lucide de la réalité.

Les murs deviennent la surface de projection d’une réalité fantasmée, celle de notre monde intérieur en lutte avec la conscience du caractère éphémère de notre existence et, de manière plus vaste, de la condition humaine. Y succède le calme, celui d’un arbre déraciné, d’une petite feuille tremblant légèrement au vent…. Il est question de la puissance tentaculaire de la tempête et de la renaissance, de reconstruire, de revivre ou de vivre à nouveau.

A l’étage, une installation d’œuvres graphiques, présentera une grande partie des pièces de la collection personnelle d’Hugues Reip liées au thème de l’exposition, notamment les œuvres de Gustave Doré, Nathalie Gilles, Richard Hamilton, Walter Swennen ou encore Zoe Leonard.

Vivre à nouveau, c’est avoir l’espoir que les choses puissent s’apaiser mais sans la moindre certitude que cela puisse advenir. Il s’agit ici d’essayer de retrouver une forme de lucidité sur le monde. Sur ce qu’il est encore possible de faire. Car c’est cela aussi la tempête, l’exaltation des passions, le désir de renouveau, mais également comme un bouquet de fleurs noires, la fin des illusions.

Hugues Reip (1964) développe depuis le début des années 1990 une économie tout à fait personnelle qui, à travers l’art, les films, la musique ou encore le commissariat d’expositions, conjugue apparente simplicité, méticuleuse légèreté et efficacité pour explorer le fantastique et l’extraordinaire du quotidien et du familier. Il a notamment assuré le commissariat de « Les Pléiades, 30 ans des FRAC », Les Abattoirs, Toulouse en 2013 et présenté ses œuvres au M.O.T Museum de Tokyo (Parallel Worlds 2008), au MNAM – Centre Pompidou (Phantasma 2014) ou encore à la galerie agnès b. à Paris (Parcours Saint-Germain 08, 2008).

Artistes : Martine Aballéa, Boris Achour, Jean-Michel Alberola, Pierre Ardouvin, Michel Blazy, Caroline Boucher, Marcel Broodthaers, Frédéric Bruly-Bouabré, Rodolphe Burger, La Compagnie du Zerep, Melanie Counsell, Johan Creten François Curlet, Salvador Dali, Gustave Doré, Mimosa Echard, Dominique Figarella, Roland Flexner, Jacques Fournel, Michel François, Nathalie Gilles, Douglas Gordon, Jean-Jacques Grandville, Laurent Grasso, Richard Hamilton, Hippolyte Hentgen Fabrice Hyber, Ann Veronica Janssens, Valérie Jouve, Jacques Julien, Utagawa Kuniyoshi, Bertrand Lamarche, Claude Lévêque, Zoe Leonard, Didier Marcel, Marcel Mariën, Cyrille Martin, Patrick Martinez, Philippe Mayaux, Mathieu Mercier, Annette Messager, Ariane Michel, Marcel Miracle, Jean-Luc Moulène, Olivier Nottellet, JonOne, Jean-Michel Othoniel, Florence Paradeis, Philippe Perrin, Paul Pouvreau, Philippe Ramette, Dieter Roth, Jean-Jacques Rullier, Franck Scurti, Alain Séchas, Jim Shaw, Sigurdur Arni Sigurdsson, Walter Swennen, Morgane Tschiember, Fabio Viscogliosi, Noémie Vulpian, Yan Pei-Ming.

1- Exposition La Tempête © CRAC OCCITANIE Sète – Philippe RAMETTE, A contre-courant (Hommage à Buster Keaton, utilisation), 2008 Sculpture

2- Exposition collective La Tempête © CRAC Occitanie, Sète. Franck Scurti, Le modèle (La Quatrième Pomme, un hommage à Charles Fourier), 2011. Courtesy of the artist and Michel Rein, Paris / Brussels. Photographie : Marc Domage

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN