FESTIVAL D’AVIGNON. « MULTIPLE-S », DEVINE QUI VIENT DÎNER CE SOIR ?

multiple(s)2

FESTIVAL D’AVIGNON 2019. MULTIPLE-S – Salia Sanou – à la Cour Minérale, Université d’Avignon – 7,8,9,11, 12, 13, 14 juillet à 22h.

On ne présente plus Salia Sanou tant il fait partie du paysage chorégraphique national et même international. Son nom – et celui de son compère Seydou Boro (qui danse à la Parenthèse dans le OFF ces prochains jours), arrivé lui aussi en France dans les bagages de la chorégraphe Mathilde Monier – résonne sur toutes les scènes et dans tous les esprits comme celui d’artistes généreux et sincères ; répandant autour d’eux une danse singulière entre Afrique et Europe dont il ont fait chacun dans leur style leur signature.

Pour Multiple-s, sa première vraie création au Festival d’Avignon, Salia Sanou a donc composé un rendez-vous tel qu’en lui-même, plein de surprises et d’invités.

La première sera Germaine Acogny, grande prêtresse de la danse africaine au Sénégal, formant moult danseurs du monde entier dans le monde entier… Autant dire que c’est un événement de la voir – encore – sur une scène dans « De beaucoup de vous », accompagnée de sa troisième jambe, sa canne rouge dont elle prie son obligé, son élève, son fils spirituel du Burkina Faso de la lui apporter pour esquisser toujours et encore une danse…

Sur un plateau blanc, doté d’une petite scène ronde, de deux installations lumineuses sur roulettes permettant à Marie-Christine Soma de faire de sublimes lumières dans le plein air de cette nouvelle cour Minérale, décidément très adaptée au spectacle ; sorte de mini Cour d’honneur avec des murs moins hauts mais avec une histoire tout aussi unique, celle de l’Université Sainte Marthe d’Avignon… On distingue enfin dans l’ombre un piano droit ; il servira.

Germaine Acogny n’est pas prête à lâcher son protégé et ils ont les mêmes stigmates d’une relation fils/mère… Cette filiation, elle en use et en abuse tant la source de leur danse est commune. Ne dit-elle pas au public que la danse en Europe c’est toujours la même chose : chassé, talon, pointe ! et dans sa tunique orange de faire le tour de cette sphère qui tournera souvent comme pour emmener les deux danseurs sur les flots de leurs souvenirs, du Sénégal au Bénin et passant par le Burkina et le France… Bel hommage d’un des nombreux héritiers de la grande Acogny.

L’autre surprise préparée par Salia Sanou, c’est la présence de l’écrivain Nancy Huston qui lit dans « De vous à moi », en direct, plusieurs de ses textes avec des improvisations de Salia Sanou lui-même… Elle redit : pas de monde, pas d’époque, pas de pays… Elle décrit « l’autre versant de sa personnalité » et parle de l’autre comme « cassé en deux ». Elle précise « qu’elle apporte l’autre » et n’est-ce pas, finalement tout le travail de Salia Sanou ? Depuis quand ? Où ? de quelle manière ? observe avec justesse Nancy Huston, très à l’aise dans la scansion de ses propres textes : à l’Ouest tout est couché à l’Est rien de nouveau… pas faux !

Et puis David Babin, alias Babx surgit glissé par les techniciens sur son petit podium blanc où l’attendait dans le coin son piano… « Et vous serez-là » n’est pas la partie la plus passionnante de la proposition qui du coup plombe un peu le sentiment premier de fête. C’est un peu redondant avec le reste, la danse de Salia Sanou du coup peine à se renouveler. Heureusement les textes d’Aimé Césaire et de Gaston Miron raisonnent. « Je n’attends pas demain » entend-on, nous si, un peu tout de même !

Salia Sanou danse dans les trois parties. Il nous confie des gestes simples, d’une maturité certaine avec cette justesse des sages, après avoir été l’élève, on sait qu’il est aussi devenu le maître… Souhaitons de le voir revenir comme son mentor, plus tard, avec cette même profondeur et douce générosité.

Emmanuel Serafini

Photo © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives