A LA UNE D’INFERNO #19

INFERNO ARTS, SCENES, ATTITUDES
Revue bimestrielle online. #19 : Novembre/Décembre 2014

 
you_are_my_destiny_04_brigitteenguerand
43e FESTIVAL D’AUTOMNE Le 43e Festival d’automne à Paris se tient jusqu’au 31 décembre prochain. Comme à son habitude, le festival fait la part belle à la création contemporaine, sous toutes ses formes : théâtre, danse, arts visuels, musiques… Cette année, c’est le metteur en scène Romeo Castellucci qui, avec le programme « Portraits » sera à l’honneur, tout comme Luigi Nono ou William Forsythe. Un événement, tout comme le seront, entre autres, « Henry IV », le marathon de 18 heures de Thomas Jolly donné au dernier Festival d’Avignon, le superbe « Intérieur » de Claude Régy, ou encore « l’Idiot » de Vincent Macaigne, Angélica Liddell avec « You are my destiny (Lo stupro di lucrezia ») (photo), Philippe Quesne avec « Next Day », ou enfin les pièces de She She Pop ou Young Jean Lee. INFERNO suit le Festival et le chronique dans ses colonnes jusqu’à fin décembre. ALLER DANS LE DOSSIER.

 

inside-7
INSIDE, PALAIS DE TOKYO Frontale et immersive, l’exposition Inside au Palais de Tokyo se présente comme un parcours mental et physique. On y alterne du noir au blanc immaculé – comme pour l’installation E.17 Y.40 A.18 C.28 X.40 0.13,5 des artistes Christophe Berdaguer et Marie Péjus –, on y traverse des obstacles qui n’en sont pas – avec l’œuvre Diagonal Section de Marcius Galan –, on y suit un parcours fléché comme pour mieux se perdre… Jusqu’au 11 janvier 2015. LIRE LA SUITE .

 

Paroniria - Mauricio Sanhueza
INSTANTS VIDEO Distillation des mémoires, presque trente ans d’exploration des oeuvres vidéos, cette 27e édition du festival Instants Vidéo à Marseille se met sous le signe d’une thématique choc : « Pour la libre circulation des corps et des désirs ». L’engagement est clair. Il s’étaie d’une position acquise par tant d’années d’explorations, de voyages, d’errances aussi dans les pensées et les images, qu’il peut s’énoncer de là, d’une somme d’expériences déjà engagées, déjà marquantes. Interview de son fondateur et curateur Marc Mercier… LIRE LA SUITE .

 

bkm
MEHDI BELHAJ KACEM L’écrivain Mehdi Belhaj Kacem marche sur le fil du fil-de-fériste entre Artaud et la théorie du complot, poussé aux extrêmes par la philosophie et la poésie maudites. Il transcende le dispositif de la conférence pour en faire une performance miraculeuse dès son apparition, jusqu’à sa disparition. Le geste est écrit à l’avance puis incarné sur un plateau de théâtre. Au sortir, à la lumière du jour, l’impression d’avoir traversé des nuées d’obscurité à la mesure d’une fin de pièce de théâtre de Romeo Castellucci, perce le fond de l’air et on reste planté sur place d’émotions saturées. Rencontre et entretien avec ce « crevard », dixit Pierre Michon, cet être qui étale par ses trous la haine contemporaine de la pauvreté sous les feux pâles de sa somptueuse guenille nocturne. LIRE LA SUITE

 

marc_domage2
FANNY DE CHAILLE Une enveloppe nous attend sur le plateau de la Grande salle du Centre Pompidou. Elle garde jalousement son secret. Grâce au geste scénographique espiègle et minimaliste de Nadia Lauro, « La Lettre de Lord Chandos » de Hugo von Hofmannsthal occupe littéralement l’espace, source de potentialités qui va se déplier dans une multitude de possibles. Les mots, sagement rangés à l’intérieur, par piles, vont bientôt voler en éclats. C’est « Le Groupe » de Fanny de Chaillé, une expérience scénique inédite… LIRE LA SUITE

 

img_7483
VOLMIR CORDEIRO Elle est belle et puissante, langoureuse, sensuelle, chancelante et capricieuse, elle remplit l’espace et déborde l’imaginaire, Inês… Volmir Cordeiro déploie tout son art pour qu’elle prenne corps et nous entraine irrésistiblement dans une envoutante expérience du regard et des sens, sur les chemins secrets d’une fiction partagée. Volmir Cordeiro était du Festival ActOral, il sera présent également dans le numéro Hiver/Automne d’INFERNO six-monthly à paraître dès le 21 décembre… LIRE LA SUITE

 

Celeste-Boursier-Mougenot-002
CELESTE BOURSIER-MOUGENOT Céleste Boursier-Mougenot représentera la France à la 56e Biennale de Venise en 2015. Avec « videodrones » (2000-2014), dans l’exposition qu’il donne actuellement à L’Aubette à Strasbourg, l’artiste joue avec l’aléatoire : même si la place est passante, les images se succèdent et ne se ressemblent pas. L’image filmée produit un son qui envahit l’espace et évolue en fonction de ce qui est montré, c’est le flux de l’image qui vient créer le son et accompagne ainsi les images projetées. Le son et l’image s’associent pour créer un univers cohérent que nous sommes invités à contempler : une façon de redécouvrir ce que l’on prend rarement le temps d’observer… LIRE LA SUITE

ALLER SUR « NEWS » / RETOUR A LA UNE/HOME PAGE
ISSN 2258-6474 / Prochain numéro le 8 janvier 2015 : INFERNO #20 daté janvier/février 2015