ANISH KAPOOR : DIRTY CORNER A MILAN

Milan : Dirty Corner d’Anish Kapoor à La Fabbrica del Vapore.

Dirty Corner, sculpture surdimensionnée d’Anish Kapoor, est actuellement exposée à La Fabbrica del Vapore de Milan jusqu’au 8 janvier prochain. Cette oeuvre magistrale a trouvé naturellement sa place dans la « cathédrale » de cet ancien dépôt de tramway, voisin du Monumentale, le grand cimetière de la capitale lombarde.

Après la Biennale de Venise, où Kapoor avait installé sa superbe Ascension, oeuvre mystique constituée d’un filet de fumée, diaphane et aérien, s’élevant comme un ectoplasme sous la voute de San Georgio Maggiore, l’artiste anglais présente cette pièce extraordinaire, véritable tunnel auditif dans lequel le visiteur va éprouver une expérience sensorielle unique, un concept récurrent dans tout le travail contemplatif de Kapoor.

Parallèlement, Anish Kapoor montrait une autre oeuvre tout aussi prégnante et imposante à la Rotonda de la via Besana, My Red Homeland, énorme cuvette de cire rouge, en une évocation de la terre caractéristique de son sol natal en Inde du Nord, qu’une machinerie hydraulique surdimensionnée écrase consciencieusement. Une oeuvre spectaculaire, accomplissant son destin irrémédiable dans un silence tout juste effleuré par le système des fluides de l’engin destructeur.

Dirty Corner procède de la même dialectique apparition/disparition : l’énorme volume en acier en forme de cornet acoustique, long de soixante mètres et haut de huit, sera progressivement enfoui durant le temps de l’exposition, recouvert peu à peu de centaines de mètres cubes de terre jusqu’à sa disparition complète. En attendant, ce pavillon acoustique géant -qui évoque un peu dans sa facture la manière d’un Richard Deacon- est un tunnel sensoriel que le visiteur est invité à pénétrer et traverser, se retrouvant dans ce couloir noir sans repères autres que la lente inhumation que l’oeuvre subit inexorablement. Une expérience anxiogène, à la limite de l’angoisse, qui n’est pas sans lien avec ce que l’on s’imagine de l’ultime traversée que nos corps mortels auront à parcourir le moment venu. Une oeuvre forte, et comme toujours avec Anish kapoor, terriblement belle et juste. Une expérience de l’extase.

Ettore Eco

Anish Kapoor / Dirty Corner / La Fabbrica del Vapore Milano / 31 mai 2011 au 8 janvier 2012 / [+39] 02 892424 [39] 02 892 424.

Anish Kapoor : Dirty Corner à la Fabbrica del Vapore Milan 2011 / copyright Anish Kapoor 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN