YVES KLEIN : LE JUDO ET LE CORPS

EXPOSITION YVES KLEIN, « le Judo et le Corps, Théâtre et Visions » / Palazzo Ducale / Genova / Du 6 juin au 26 août 2012.

Correspondance à Gênes

L’exposition « Yves Klein, le Judo et le Corps, Théâtre et Visions » qui a ouvert au Palazzo Ducale de Gênes le 6 Juin, anniversaire du cinquantenaire de la mort de l’artiste niçois disparu à l’âge de 34 ans, se concentre sur le Judo et le théâtre comme des éléments fondamentaux de sa poétique dadaïste.

Gênes c’est bleu outremer. C’est absolument la couleur qui domine la vue sur la ville ligure écrasée par le ciel en équilibre instable sur la mer. Et jusqu’au 26 Août, l’outremer entre aussi dans les anciennes salles du Palazzo Ducale.

L’événement, plus qu’une simple exposition des oeuvres de l’artiste, semble un chemin de recherche d’indices, un chemin qui retrace l’histoire de l’homme et sa relation avec le judo et le Théâtre Nô. Un choix conforme à la pensée de Klein pour laquelle ses œuvres ne sont qu’un corollaire de sa vie, « les cendres » de son art.

Thème central de l’exposition, le Judo est la clé de la compréhension de chaque point de sa poétique : « Ce qui m’intéresse, » a dit l’artiste niçois, « c’est le mouvement du Judo, la fin du mouvement qui est toujours abstrait et purement spirituel ». Les premières salles sont consacrées à la rencontre entre Yves Klein, judoka d’expérience, et le grande Kodokan de Tokyo. Dans les Kata, expressions et styles empruntés à Théâtre Nô, Klein retrouve la vocation théâtrale et artistique que, de son propre aveu, il fuyait.

L’étude du corps et du mouvement, approfondi au Japon, prend forme artistique dans les Anthropométries, véritable rituel dans lequel le modèle, trempé dans des gallons de pigment bleu, le breveté IKB « International Klein Blue », imprime son corps sur une toile appuyée au mur ou, comme sur un tatami, à même le sol. Les Anthropométries sont rituel et théâtre. Dans la plupart des cas elles prennent forme devant un petit auditoire d’invités, accompagnés par un orchestre qui joue la Symphonie monotone de Klein, une seule note jouée pendant 24 minutes, suivie par les mêmes minutes de silence.

Deux salles de l’exposition sont consacrées à l’Immatériel et au Vide. Une grande partie de ses œuvres étaient immaterielles, tout au plus des traces d’un passage, des suaires. Un exemple est la Peinture de la pluie, réalisé en soufflant en l’air le pigment pulvérisé et en laissant les gouttes décrire l’image sur le terrain, ou le Saut dans le vide (Leap into the Void), le célèbre ouvrage -photo qui montre l’artiste flottant suspendu sur une route, parodie de vol lunaire de la NASA, que se trouve sur la page de Dimanche, le journal d’un seul jour, publié par Klein comme un acte théâtral pour un festival d’avant-garde.

La seule œuvre d’art plastique presente à Gênes est un bassin d’International Klein Blue, encadré par la Chapelle du Doge du XVIIe siècle, et recréé pour la troisième fois depuis la mort de Klein, après New York et Prato. Le « pigment pur » résume idéalement sa poétique et met en scéne sa passion monochromatique pour le bleu, conçu par l’artiste comme un synonyme de sensibilité picturale à l’état de matière première et de sa propre immatérielité.

Une autre salle présente photographies et vidéos originales, tournées principalement par Klein lui-même ou dont il est le protagoniste, et encore dessins, notes manuscrites, cahiers, aquarelles. Tout cela constitue une sorte de trace du mythe « Klein », la témoignage d’une réflexion encore vive, projetée en avant. Sur le Terre reste son sillage.

Daniele Ricci

Visuels : 1/Vue de l’exposition Palazzo Ducale, Gênes : IKB pigments purs © Alberto Rizzerio, Genova 2012 2/ Yves klein 3/ IKB 45 / Toutes oeuvres copyright ADAGP

Comments
One Response to “YVES KLEIN : LE JUDO ET LE CORPS”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives