LOIC TOUZE : AFFAIRE A SUIVRE !

mathieu_bouvier_0[1]

Loïc Touzé : « Sous les yeux de la jument nocturne » (titre provisoire) / résidence au CCN de Montpellier / Novembre 2012.

Le CCN de Montpellier a accueilli Loïc Touzé et sa compagnie Oro lors une résidence de création pour son prochain spectacle : Sous les yeux de la jument nocturne (titre provisoire).

Travaillant avec ses danseurs autour du Mythe, le chorégraphe a présenté quatre étapes sur les douze déjà préparées. Pour préparer cette nouvelle oeuvre, Loïc Touzé s’est entouré du dramaturge Mathieu Bouvier et de Jennifer Bonn Lombard à la préparation vocale. Ce temps de résidence a surtout été axé autour du chant et de la voix. Jeudi 15 Novembre, l’équipe a donc présenté en sortie de chantier les parties vocales et textuelles, préférant montrer ce qui est encore tout chaud de la répétition plutôt que le travail corporel qui n’est pas réellement abouti à l’heure actuelle.

Ces quatre scènes sont à la fois sensibles et sincères, fortes et brûlantes. La danseuse qui traverse le rôle de Médée nous a proposé un temps ébouriffant autour de la folie et de l’Hybris (que l’on pourrait traduire par « excès d’orgueil »), élément fondateur de la tragédie. Le chorégraphe veut inspecter les mythes gréco-latin en traversant tout le spectre des formes, du burlesque au violent.

« Le mythe raconte une histoire sacrée. Le mythe dit toujours le début d’une chose, comment cette chose a été produite, comment elle a commencé à être. Le mythe ne parle que de ce qui est arrivé réellement. C’est cette irruption du sacré qui fonde réellement le Monde et qui le fait tel qu’il est aujourd’hui. Chacun sait cela. Pour ma part ce n’est pas parce que je le sais que je le comprends, je ne comprends que ce que j’use. Je vais user les personnages des mythes et faire une ronde, nous verrons bien alors qui danse…. » explique Loïc Touzé.

L’honnêteté avec laquelle est présenté le projet, la qualité des interprètes (qui ne projettent pas encore suffisamment la voix pour les textes parlés mais sont incroyables dans les parties chantées), la pertinence du propos et l’intelligente imbrication des disciplines donnent très envie à INFERNO de suivre ce projet et vous invite à aller voir les premières dates ou la dernière sortie de chantier, le 21 décembre à Belfort afin de les aider dans leur travail de recherche, ils sont en attente de retours, ce qui prouve bien la générosité du projet et de son chorégraphe.

Bruno Paternot

Calendrier des répétitions :
15 au 21 décembre 2012 : CCN de Belfort-Franche Comté.
3 au 22 janvier 2013 : Théâtre Universitaire de Nantes

Calendrier des représentations :
23, 24, 25 janvier 2013 au TU/Nantes
31 janvier 2013 : Le Grand R Scène Nationale/La Roche-sur-Yon
16 mars 2013 : Théâtre municipal de Béthune

Photo Mathieu Bouvier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives