AFRIQUE NOIRE INCONNUE, AVEC PIETER HUGO AU PÔLE DE PHOTOGRAPHIE STIMULTANIA

Photo_2

«Pieter Hugo – This Must Be The Place». Exposition jusqu’au 17 mars 2013 à Stimultania / Strasbourg.

Le pôle de photographie Stimultania à Strasbourg expose actuellement Pieter Hugo : This Must Be The Place jusqu’au 17 mars 2013. Il s’agit de photographies fortes, reflets d’une société africaine qui nous permet de découvrir le travail de cet autodidacte montré pour la première fois en France.

Les photographies présentées à Stimultania sont fortes, percutantes, elles se veulent les portraits de diverses sociétés africaines. Pieter Hugo nous emmène avec lui au Ghana à la rencontre des récoltants de miel ou encore de voir les dresseurs de Hyène du Nigeria. Photo-journalisme ou photo-documentaires, ces œuvres sont avant toute chose intenses de par le sujet mais aussi par le traitement. Il s’agit de grands formats qui mettent en avant un sujet, l’affirment et nous confrontent à lui : il s’agit d’une « expérience extatique où quelqu’un qui regarde des images fait l’expérience d’une vérité, même si ce n’est pas LA vérité. » nous dit Pieter Hugo.

Après l’école, Pieter Hugo devient photographe, sans études particulières. Il a alors 20 ans mais, son premier appareil photographique, il l’a reçu à l’âge de 12 ans et les premières photographies qu’il a prises représentaient un sdf. L’observation de la société et du monde qui l’entoure est alors déjà au cœur de ses préoccupations : « Mon travail est intimement lié à mon expérience d’enfant en Afrique du Sud. C’est vraiment difficile de les séparer. Même si j’aimerais penser que mon travail est basé sur des prérogatives complètement personnelles, il est toujours très lié à la topographie de l’endroit où j’ai grandi et à la constante appropriation de cet espace. (…) Au début, je pense que la photographie m’a servi de prétexte pour vraiment me poser ces questions. Tout vient d’un engagement avec le monde. » Cet engagement, il le poursuit aujourd’hui et l’exposition This Must Be The Place en est un aperçu pertinent.

Dans la série « The Hyena and Other Men » (Nigeria 2005-2009), les hyènes sont charpentées, impressionnantes et ont l’air dangereuses mais leur gueule est fermée par une muselière et elles sont tenues en laisse. Pieter Hugo, pour la réalisation de cette série, a passé huit jours en compagnie d’une communauté possédant trois hyènes, des singes et des pythons. Sortes de diseurs de bonne aventures qui, vendant potions et remèdes magiques, gagnent leur vie, tels une troupe de cirque, en passant de villes en villes et en donnant des représentations avec ces animaux. Au pôle de photographie, plusieurs séries, sont visibles.

Ainsi, vous pourrez découvrir aussi les séries « Messina/ Musina » (Afrique du Sud, 2006), « The Wild Honey Collectors » (Ghana, 2005), « Nollywood » (Nigeria, 2008-2009) ou encore « Permanent Error » (Ghana, 2009-2010). Cette dernière présente les déchetteries de l’occident en Afrique : c’est, entre autres, au Ghana dans le bidonville Agbogbloshie, à Accra que se trouve une décharge à ciel ouvert spécialisée dans les appareils électroniques tels téléphones portables ou encore ordinateurs. Ambiance de fin du monde, d’apocalypse dans ces photographies : la terre devient déchetterie mais suffisamment loin de nos yeux occidentaux pour qu’on ne se rende pas compte des méfaits de notre société consumériste. Là-bas, la terre est noire et la pollution si dense que rien ne peut plus pousser sur ces terres dévastées. Les photographies de Pieter Hugo nous mettent face à ce que l’on feint d’ignorer : Fatal Error.

Le pôle de photographie Stimultania, avec cette exposition, nous convie dans un imaginaire dérangeant et violent mais non dénué d’humour : à Nollywood, le Hollywood nigérian, il y a tellement de productions que l’acteur est peut-être autant anonyme que tout un chacun. Pieter Hugo se fait le témoin de ce monde qui nous est inconnu, nous montre nos dérives.

Cécile R.

« Pieter Hugo – This Must Be The Place ». Exposition jusqu’au 17 mars 2013 à Stimultania, 33, rue Kageneck à Strasbourg. Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h30. Entrée libre. http://www.stimultania.org/

Photo_1

Photo_3

Photo_4

Photo 1 : Pieter Hugo, « Escort Kama, Enuglu », 2008. C-Type print. Série Nollywood, Nigeria. © Pieter Hugo
Photo 2 : Pieter Hugo, « Chris Nikuto and Patience Umeh », Enuglu, 2008. C-Type print. Série Nollywood, Nigeria. © Pieter Hugo
Photo 3 : Pieter Hugo, « Abdullahi Mohammed with Mainasara, Ogere-Remo », 2007. C-Type print. Série The Hyena and Other Men, Nigeria. © Pieter Hugo
Photo 4 : Pieter Hugo, « Pieter and Maryna Vermeulen with Timana Phosiwa », 2006. C-Type print. Série Messina/Musina, South Africa. © Pieter Hugo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives