L’ORDRE DES LUCIOLES, FONDATION RICARD

Florian-Pugnaire-et-David-Raffini-Energie-sombre-2012

L’ordre des lucioles : Prix 2015 de la Fondation Ricard / 14 septembre → 31 octobre 2015

« Le Prix Fondation d’entreprise Ricard 2015 ouvre des champs de recherches qui semblent à première vue très éloignés les uns des autres mais se révèlent irrigués par d’insolites systèmes de correspondances. Des milliers de lucioles émettent de la lumière bioluminescente à intervalles réguliers. Elles clignotent à l’unisson au même rythme que les stridulations de centaines de criquets et de métronomes. Cette expérience de synchronicité fait écho aux battements de cœur que chaque visiteur perçoit lorsqu’il plonge dans des eaux où des poèmes “aquatiques” sont diffusés. Ces eaux bordent une île que des chercheurs ont tenté de capturer dans son intégralité. Etait-ce pour mieux camoufler un laboratoire secret équipé pour extraire des substances précieuses de nos rebuts informatiques? Ou pour planifier dans le plus grand secret un véhicule voué à générer sa propre destruction? Ces champs de recherches dévoilent d’étonnantes perspectives sur la manière dont les objets qui constituent notre monde se connectent, se synchronisent et s’influencent réciproquement. »

Marc-Olivier Wahler

Florian Pugnaire & David Raffini : Energie sombre – 2012 – Copyright the artists

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN