RÊVE ET FOLIE, L’EFFROI GLACIAL DE CLAUDE REGY


« Rêve et folie » – mes Claude Régy – d’après Georg Trakl – TNB Rennes, du 18 au 25 novembre 2017.

Du samedi 18 au 25 Novembre, le TNB propose Rêve et Folie, une création apocalyptique de Claude Régy, inspirée par la poésie de l’écrivain maudit Georg Trakl.

S’il est si difficile d’écrire au sujet de cette pièce, c’est peut-être qu’elle transperce, installe une sorte d’effroi glacial. Le silence avant le premier acte surprend. Ensemble, dans cette intime écoute du non-bruit, du vide, on participe à cristalliser l’invisible, à l’écoute de notre attente, déjà pétrifiée. Il n’y à rien de semblable à ce silence catalyseur, vertigineux. Dans une drôle incertitude, on croit apercevoir une étrange lumière sur le plateau. Dans le noir absolu, c’est confus, puis la silhouette spectrale avance, apparaît, paralysante.
Loin et très près…très près…on ne sait pas si c’est grâce à la taille impressionnante du comédien Yan Boudaud que tout cela nous semble si proche, ou si c’est l’ombre elle-même qui s’approche ?

On est plongé dans le râle cadavérique du langage de l’indicible. Chaque parole se choque au silence, à sa désolation. Sa voix désaccordée, en prise à la nuit, dégringole de sa bouche.La lumière naît, quelque part, dans les ténèbres, là, dans un insolite espace perdu. Sous ce bout de tunnel, immense tracé sur scène, les limbes s’épuisent. Le son hypnotique écrase le corps, tait le silence.

S’amassent, la pierre, la haine, le sang, la peur, la solitude, les cris, l’angoisse terrifiante…tout est déstabilisant, écoeurant, tortueux. Ses hurlements semblent ne pas pouvoir sortir de sa bouche. Ses gestes pliés, paralysés, alourdis, ralentis, par une pesanteur palpable se contorsionnent. Un spectacle qui s’infiltre et se diffuse dans tout le corps. Une force d’attraction au dégoût. Il semble rien n’y avoir pour nous sauver de cette torpeur. Si l’on y reconnaît la perfection d’un art, comment expliquer cette torture dans laquelle on cherche à s’abîmer ?

Claire Burban

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN