« LA GRANDE TRAVERSEE » : L’AVANTAGE DU DOUTE OCCUPE LA BASTILLE

« Occupation 2 : La Grande Traversée » – Collectif L’Avantage du Doute – Du 23 mai au 27 mai – Théâtre de La Bastille.

L’Avantage du doute ouvrira Occupation 2 avec la Grande Traversée, un périple réflexif et amusé sur ses trois derniers spectacles : seront ainsi traversés l’héritage de Mai 68, la question du travail et le pouvoir des images. Puis viendront des soirées uniques, des Veillées imaginées par le collectif comme un moment privilégié pour prolonger l’acte créatif. Il y aura aussi un spectacle jeune public, La Caverne, librement inspiré de l’allégorie de Platon. Et enfin, nous expérimenterons en juin une semaine sans écrans durant laquelle nous tenterons de lever le voile sur ce qui fait écran aux sens et à la pensée.

Afin d’inaugurer « Occupation 2 », le collectif revisitera ses trois premiers spectacles, tous présentés au Théâtre de la Bastille, sous la forme d’une pièce unique. Qu’est-ce qui a changé depuis leurs créations ? Qu’est-ce qui n’a pas bougé ? Comment trouver, ensemble, le germe d’un questionnement futur ?

Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon questionnait l’engagement politique à la lumière de Mai 68, La Légende de Bornéo les formes contemporaines du travail tandis que Le bruit court que nous ne sommes plus en direct interrogeait le rôle des médias dans notre vie quotidienne. Revisiter ces spectacles, cela signifie en écrire une trajectoire nouvelle, mais aussi porter un regard rétrospectif, critique et sans aucun doute fécond.

Une traversée en forme d’invitation au voyage et au doute. Une belle entrée en matière, pour découvrir ou redécouvrir le travail du collectif.

« Pour cette seconde Occupation du Théâtre de la Bastille, il nous a semblé urgent de laisser la place au doute et de faire honneur aux questions, à toutes les questions, et surtout celles qui restent sans réponse. Quatre semaines pour partager avec vous des spectacles, mais aussi des temps de réflexion, de discussions et d’autres moments que nous inventerons dans le Salon Occupation pour habiter le théâtre autrement. » (Géraldine Chaillou)

Image : Le bruit court que nous ne sommes plus en direct, Collectif l’Avantage du doute – Photo Pierre Volot

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN