« PINOCCHIO (LIVE#2) » MET A L’HONNEUR LES JEUNES COMEDIENS-DANSEURS DU CENTRE CHOREGRAPHIQUE DE STRASBOURG, BLUFFANTS

pinocchio

75e FESTIVAL D’AVIGNON. « Pinocchio(Live#2) » – Performance d’Alice Laloy – du 8 au 12 juillet à 15h00 au Gymnase du lycée Saint-Joseph.

Spectacle performance créé par Alice Laloy, « Pinocchio(Live#2) » est issu d’un travail photographique sur les arts de la marionnette et de la transformation du pantin à l’humain. Alors que Pinocchio se transforme en petit homme, la metteuse en scène inverse le postulat de départ et axe son travail sur la transformation d’enfants en pantins puis vers la naissance de la vie d’un objet inanimé.

C’est dans le cadre d’une entreprise de travail à la chaîne qu’une dizaine d’adultes transforment en live des enfants en pantins, tous identiques, et qui, dans une sorte de danse en transe, reprennent vie et possession de leur corps dans une forme de rite de passage d’enfant à l’âge adulte.

Sans aucun mot, les comédiens, jeunes et moins jeunes, donnent « vie » à ces marionnettes, dans un travail à la chaîne qui peut faire penser à ces films de science-fiction où les robots sont construits comme des voitures ou d’autres objets usuels. Bien qu’inquiétante, la transformation fascine et bluffe les spectateurs rivés sur leur siège. Les très jeunes comédiens, issus du Centre Chorégraphique de Strasbourg sont d’un naturel et d’une maîtrise de l’espace qui ne peuvent que laisser perplexe et admiratif.

Aussi bien dans l’art du mimétisme de la marionnette ou de la lente transformation d’un être humain en objet inanimé que dans la transformation de ces marionnettes en êtres vivants, les jeunes comédiens maîtrisent complétement le sujet.

Alors que pour la première partie Alice Laloy a demandé conseil auprès de deux contorsionnistes qui ont travaillé avec les enfants sur des effets saisissants de désarticulation des corps, la renaissance vers la vie des corps inanimés a permis aux enfants de se saisir de cette vie prenant forme au travers de la danse et de l’énergie que chacun a su
trouver en lui pour que la vie apparaisse par petites touches, légères et crédibles. Cécile Laloy, dans un travail remarquable de chorégraphe, a su donner tout l’espace de liberté nécessaire à l’épanouissement des enfants sur scène, toujours au service su spectacle, mais sans jamais gommer cette part d’individualité nécessaire à la magie du spectacle.

Une performance troublante et touchante. Sans mots, Alice Laloy et ses comédiens en disent énormément sur les principes éducatifs, le passage à l’âge adulte et la liberté que chacun a en soi. Un beau moment de théâtre dans ce Festival et une jeune troupe de comédiens qui ont su faire l’unanimité auprès des spectateurs. Un spectacle à découvrir en tournée lors de la prochaine saison.

Pierre Salles

pinocchio2

Images : Pinocchio(live)#2, Alice Laloy, 2021 © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :