MAURIZIO CATTELAN, ‘THE LAST JUDGMENT’, UCCA BEIJING

cattelan_banane_guggenheim-tt-width-970-height-545-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffff

MAURIZIO CATTELAN | THE LAST JUDGMENT – UCCA Beijing | Ullens Center for Contemporary Art Beijing | Beijing, China – 20 November 2021 – 20 February 2022

L’UCCA présente la première exposition personnelle en Chine de Maurizio Cattelan, l’un des artistes les plus influents des XXe et XXIe siècles. Organisée par Francesco Bonami, l’exposition sera un voyage à l’intérieur de l’esprit et la vision de peut-être l’artiste italien le plus connu de l’ère moderne. Stimulant, amusant, stimulant et inspirant, l’art de Cattelan creuse dans le sol de l’expérience humaine pour exposer les peurs et les émotions qui régissent toute notre existence. Partant d’une petite image de 1989 (Lessico familiare)et se poursuivant à travers une série d’autoportraits exploratoires, Cattelan emmène les spectateurs dans un voyage imaginatif à travers l’histoire. L’exposition promet à la fois de divertir et de choquer le public. Les près de 30 œuvres exposées révéleront pour la première fois au public de l’UCCA l’œuvre d’un maître de l’art contemporain : un artiste qui allie constamment inspiration et communication, brouillant les frontières entre l’art et le monde de la publicité et des médias.

Maurizio Cattelan (né en 1960 à Padoue, Italie) est l’un des artistes les plus populaires et les plus controversés de la scène artistique contemporaine. S’éloignant librement du monde réel des personnes et des objets, ses œuvres sont une opération irrévérencieuse destinée à la fois à l’art et aux institutions. Son utilisation ludique et provocatrice de matériaux, d’objets et de gestes dans des contextes difficiles force le commentaire et l’engagement. Actif depuis la fin des années 1980, il participe en 1993 à la section Aperto de la Biennale de Venise, où il loue son espace à une agence de publicité. Cattelan a d’abord acquis une notoriété à l’échelle internationale avec La Nona Ora (La Neuvième Heure), une statue de cire du pape Jean-Paul II frappée par une météorite, qui a été exposée à l’origine en 1999 à la Kunsthalle de Bâle. Depuis 2010, L.O.V.E.,une intervention d’art public installée en permanence sur la Piazza Affari, à Milan, a déclenché la réappropriation par les habitants d’une place autrement oubliée. La même année, Cattelan lance une publication semestrielle basée sur des images, TOILETPAPER, créée en collaboration avec le photographe Pierpaolo Ferrari. En 2011, il provoque un vif débat avec une installation de deux mille pigeons empaillées, présentée à la 54e Biennale de Venise. Cattelan a fait l’objet d’une exposition personnelle au Solomon R. Guggenheim Museum de New York la même année, dans laquelle toutes ses œuvres ont été suspendues au plafond. Après l’exposition, il a annoncé sa retraite temporaire en tant qu’artiste. Il est revenu en septembre 2016, lorsqu’il a remplacé une toilette dans les toilettes du même musée par une réplique entièrement fonctionnelle moulée en or 18 carats, intitulée America et mise à la disposition du public pendant un an. Plus tard en 2016, il a été invité à organiser une exposition de ses œuvres les plus importantes à La Monnaie de Paris, ce qui a donné lieu à la rétrospective « Pas peur de l’amour ». En 2018, il a organisé, avec le soutien de Gucci, « The Artist is Present », une exposition collective au Yuz Museum de Shanghai qui remettait en question les principes les plus sacrés de l’art de l’ère moderne : originalité, intention et expression. Une exposition personnelle composée de ses œuvres majeures a eu lieu au palais de Blenheim, dans l’Oxfordshire, en 2019; la nuit de l’ouverture, l’Amérique a été volée par des voleurs inconnus. Cattelan a une fois de plus stimulé la discussion mondiale sur la nature et la valeur de l’art en décembre 2019, lorsqu’il a lancé son œuvre Comedian, une simple banane scotchée au mur d’un stand de galerie à Art Basel Miami Beach. En 2021, au Pirelli HangarBicocca de Milan, il a présenté la nouvelle œuvre majeure Blind, un monolithe noir avec la forme d’un avion frappé à travers lui, servant de mémorial aux attentats du 11 septembre qui ont eu lieu vingt ans plus tôt.


UCCA presents the first solo exhibition in China by Maurizio Cattelan, one of the most influential artists of the twentieth and twenty-first centuries. Curated by Francesco Bonami, the exhibition will be a journey inside the mind and the vision of perhaps the best-known Italian artist of the modern era. Thought-provoking, amusing, challenging, and inspiring, Cattelan’s art digs into the soil of human experience to expose the fears and emotions that rule our entire existence. Starting from a small picture from 1989 (Lessico familiare) and continuing through a series of exploratory self-portraits, Cattelan takes viewers on an imaginative journey through history. The exhibition promises to both entertain and shock the audience. The nearly 30 works on display will reveal to UCCA’s public for the first time the oeuvre of a master of contemporary art: an artist who constantly blends inspiration with communication, blurring the boundaries between art and the world of advertising and media.

About the Artist

Maurizio Cattelan (b. 1960, Padua, Italy) is one of the most popular as well as controversial artists on the contemporary art scene. Taking freely from the real world of people and objects, his works are an irreverent operation aimed at both art and institutions. His playful and provocative use of materials, objects, and gestures set in challenging contexts forces commentary and engagement. Active since the late 1980s, in 1993 he participated in the Aperto section of the Venice Biennale, where he rented out his space to an advertising company. Cattelan first achieved notoriety on an international scale with La Nona Ora (The Ninth Hour), a wax statue of Pope John Paul II hit by a meteorite, which was originally exhibited in 1999 at Kunsthalle Basel. Since 2010, L.O.V.E., a public art intervention permanently installed in Piazza Affari, Milan, has triggered residents’ re-appropriation of an otherwise forgotten square. In that same year, Cattelan launched a biannual, picture-based publication, TOILETPAPER, created together with the photographer Pierpaolo Ferrari. In 2011, he provoked lively debate with an installation of two thousand stuffed pigeons, presented at the 54th Venice Biennale. Cattelan was the subject of a solo exhibition at the Solomon R. Guggenheim Museum in New York that same year, in which all his works were suspended from the ceiling. After the exhibition he announced his temporary retirement as an artist. He returned in September 2016, when he replaced a toilet in the same museum’s restroom with a fully functional replica cast in 18-karat gold, entitled America and made available to the public for a year. Later in 2016, he was invited to stage an exhibition of his most important works at La Monnaie de Paris, resulting in the retrospective “Not Afraid of Love.” In 2018, he curated, with support from Gucci, “The Artist is Present,” a group show at Yuz Museum in Shanghai which questioned the most hallowed principles of art in the modern era: originality, intention, and expression. A solo exhibition comprised of his major works was held at Blenheim Palace, Oxfordshire, in 2019; on the night of the opening America was stolen by unknown thieves. Cattelan once again stimulated worldwide discussion about the nature and value of art in December 2019, when he debuted his work Comedian, a banana duct-taped to the wall of a gallery booth at Art Basel Miami Beach. In 2021, at Pirelli HangarBicocca in Milan, he presented the major new work Blind, a black monolith with the form of an airplane struck through it, serving as a memorial to the September 11 attacks that occurred twenty years earlier.

Maurizio_Cattelan_PHB_11

Images: 1- Maurizio Cattelan, Comédien,2019, banane, ruban adhésif – copyright the artist and Guggenheim NYC – 2- Blind –  2021 exhibition at Hangarbicocca Milan – copyright the artist and Hangarbicocca Milan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :