MARINA ABRAMOVIC’S VIDEO SUITE

 

Marina Abramovic (née en 1946 à Belgrade) artiste et performeuse, a développé une oeuvre considérable depuis ses premières performances au début des seventies. En 1975, l’artiste rencontre Ulay, un artiste qui a partagé et sa vie personnelle et sa vie artistique mouvementée. Pendant les deux décennies de leur vie commune, ils ont vécu et collaboré ensemble, produisant des œuvres et voyageant intensivement. Leurs œuvres ont exploré les rapports de pouvoir et de dépendance dans la relation triangulaire avec le public.

Dans une œuvre de 1977, leurs bouches sont collées l’une à l’autre et des microphones sont attachés avec du ruban adhésif près de leurs gorges. Marina et Ulay ont respiré tour à tour l’air des poumons de l’un l’autre, jusqu’au point où ils n’échangeaient plus que de l’anhydride carbonique, et cela presque jusqu’au point de suffocation. Dans une autre œuvre de 1980, ils ont tendu un arc chargé d’une flèche dirigé sur le cœur de Marina, seul le poids de leurs corps maintenant la tension. Des microphones enregistraient les rapides accélérations de leurs battements de cœur.

Entre 1981 et 1987, Marina et Ulay ont effectué une série d’actions autour du monde intitulée Nightsea Croissing. Ils s’y sont installés comme des tableaux vivants dans les musées. Leur dernier travail ensemble (La grande promenade de mur de 1988) a nécessité que chacun marche 2 000 kilomètres le long de la Grande Muraille, démarrant aux extrémités opposées et se réunissant au milieu.

Marina Abramović s’est décrite comme la « grand-mère de l’Art performance ». De cette génération d’artistes du début des années 1970 qui a choisi la performance comme moyen d’expression, Marina Abramović est probablement un des plus actif étendards – et celui qui l’a été avec le plus de succès. En 1997, elle a montré une installation et une performance à la Biennale de Venise et a reçu la récompense du lion d’or du meilleur pavillon. En 2011, elle cocrée la pièce de théâtre autobiographique The Life and Death of Marina Abramovic sous la direction de Robert Wilson au Manchester International Festival.

Voici quelques extraits vidéos de ses premières et plus célèbres pièces en binome avec Ulay, ainsi que ses toutes récentes prestations, notamment au MOMA en 2010 et à la Biennale de Venise 2011.

 

RETOUR AU SOMMAIRE DU DOSSIER 70’s
OU RETOUR A LA UNE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives