GROUPE GUTAI : « SPLENDID PLAYGROUND », UNE RETROSPECTIVE AU GUGGENHEIM NEW YORK

gutai-group-installation-at-making-worlds-venice-biennale-2009-crop[1]

Gutai: Splendid Playground / retrospective au Guggenheim, New york / 15 février – 8 mai 2013.

Du 15 Février au 8 mai 2013, le Solomon R. Guggenheim Museum présente « Gutai : Splendid Playground », la première rétrospective américaine du groupe Gutai (1954-1972), l’un des plus radicaux collectifs de l’histoire de l’art, qui aura profondément marqué l’avant-garde des sixties et seventies.

Une influence artistique innovante dont l’approche ludique mais radicale de l’installation et de la performance a abouti à l’émergeance de l’un des plus importants mouvements avant-gardistes après la Seconde Guerre mondiale. Sur la base de quinze années de recherche, « Gutai : Splendid playground » explore le spectre complet de la production créative de Gutai : peinture, art performance, installation, art sonore, cinéma expérimental, art cinétique, art de la lumière et de l’environnement… Cette exposition est la première rétro dans un musée Nord-Américain consacrée au groupe Gutai et propose une approche globale du mouvement.

Comprenant environ 145 œuvres de 25 artistes et couvrant deux générations d’artistes, l’exposition est organisée en six sections chronologiques et thématiques présentées le long des rampes du Guggenheim :

Jouer: Loi sans tabou 
Concept: Est-ce qu’un morceau de tissu est une œuvre d’art?
Réseau : Ouvrir l’oeuvre au monde
Le Béton: Le Cri de la matière elle-même 
Peinture / Performance : le temps et l’espace 
Environnement: l’Art Gutai de l’ère spatiale 

L’exposition comprend également des films documentaires historiques du groupe, autour de ses expositions en plein air et de ses événements performés, et offre une mise au point sur leur journal éponyme en tant que plate-forme d’échange artistique international. Une pièce maîtresse de « Gutai : Splendid Playground » est une contribution spécifique au catalogue des travaux « Water » (1956/2011) de la fin des années Sadamasa Motonaga.

Avant sa mort en 2011, Motonaga a revisité l’emblématique installation de Gutai en extérieur, faite de tubes en plastique remplis d’eau colorée, pour la rotonde Guggenheim.

La Gutai Art Association a été fondée en 1954 par l’artiste, enseignant et critique Yoshihara Jiro dans la ville de Ashiya, près d’Osaka. Le groupe a perduré deux générations, réunissant 59 artistes sur ses dix-huit années d’existence. Le nom «Gutai» signifie littéralement «concret» et saisit l’engagement direct avec les matériaux de ses membres et les expériences par lesquelles le collectif a débuté.

Dans le contexte du militarisme du Japon, et après la Seconde Guerre mondiale et la défaite, avec l’occupation américaine et la reconstruction d’après-guerre du Japon en tant qu’Etat démocratique, Gutai s’est vécu comme un environnement expérimental, un terreau pour ses protégés, avec l’idée d’explorer le potentiel de leur libre volonté créatrice. Yoshihara et Gutai appellent à la liberté totale : «Faites ce que personne n’a fait auparavant! », suggérant de briser les frontières entre la peinture et la performance, l’objet et le processus, et entre l’art, le public et la vie quotidienne.

Gutai a conceptualisé la création artistique comme un acte de liberté, un geste de l’esprit individuel, un rite de destruction et de création, afin de générer quelque chose de nouveau. Une invention débridée qui a conduit les artistes Gutai à expérimenter des méthodes et des matériaux nouveaux : ils ont peint avec des arrosoirs, des jouets télécommandés, des canons faits maison, et les pieds nus ; produit d’éphémères événements spécifiques comme des oeuvres dans le ciel, sur l’eau, le sable, avec les ampoules électriques, déchiré des écrans de papier, organisé des expositions dans les parcs publics, sur la plage, bombardé les ruines… Les artistes Gutai ont attiré l’attention critique par l’utilisation radicale de leur corps et de leur expérimentation de la technologie et de la nature.

Le groupe Gutai est né dans un riche contexte culturel local, et de l’engagement critique avec ses contemporains internationaux. Son implication locale, découlant du cosmopolitisme de la région du Kansai, fut l’objet d’influences diverses dont le modernisme d’avant-guerre, la scénographie, les fêtes traditionnelles japonaises, l’éducation artistique des enfants, l’avant-gardisme et la calligraphie. Son activisme international fut lui ouvert à l’expressionnisme abstrait, l’art informel, le Groupe Zero, les happenings, et l’environnement artistique de tous les mouvements avec lesquels Gutai a travaillé à la fois au Japon et à l’étranger.

Les stratégies esthétiques du groupe Gutai dans les domaines culturel, social et le contexte politique de l’après-guerre au Japon ont contribué à établir le groupe dans une histoire transnationale élargie et un discours radicalement critique de l’art moderne.

Les artistes Gutai ont perçu très tôt que la peinture était devenue une forme contestable au niveau international, et furent plus inspirés par l’éthique de Yoshihara, faite d’originalité et d’individualisme. Ainsi onr-ils littéralement sauté à travers le plan de l’image dans leur recherche de nouvelles formes d’art. Au cours de leur première phase (1954-1961), Gutai a construit l’expression de soi comme une affirmation de l’individu contre les séquelles de mass-conformismes du totalitarisme du temps de guerre. Non seulement ont-ils prêché par l’exemple, par des actions puissantes et novatrices, mettant en jeu l’expression de soi, mais ils ont cherché à développer l’autonomie des autres, de leur public, dupublic en général, et en particulier des enfants, en les incitant à penser, créer et imaginer par eux-mêmes.

L’exposition présente le travail de Tanaka Atsuko, un travail interactif d’installation en art sonore comme « Bel » (1955 / 1993]), où les visiteurs activent séquentiellement une cacophonie de cloches à travers la rampe du Guggenheim 2, et de « tableaux de performance » de Murakami Saburo, Shimamoto Shozo, et Kazuo Shiraga.

Au cours de la deuxième phase du groupe (1962-1972), Gutai a évalué et testé les nouvelles technologies, la recherche de moyens pour lutter contre la déshumanisation provoquée par la croissance rapide du Japon et pour initier une évaluation de son impact culturel. L’exposition met en valeur les artistes de cette période ultérieure de la production Gutai, qui futlongtemps négligée dans la biographie et l’analyse du mouvement, avec des artistes comme Imai Norio, Kumiko Imanaka, Kikunami Joji, Matsuda Yutaka, Matsutani Takesada, Mukai Shuji, Nasaka Senkichiro, Nasaka Yuko, et Yoshida Minoru.

Pendant la vie du groupe, les artistes Gutai furent montrés sur les quatre continents et ont distribué leur magazine, la revue Gutai, à des milliers de lecteurs à travers le monde. En 1962, Yoshihara a créé la Pinacothèque Gutai, qui devint le centre des activités du groupe, et fonctionne comme un espace d’exposition et un site à l’engagement international. En 1958, le groupe Gutai a été présenté dans une première exposition aux Etats-Unis, à la légendaire Martha Jackson Gallery à New York. Ce n’est qu’en 1965, cependant, quand Gutai a été inclus dans un group-show au Stedelijk Museum d’Amsterdam sur les mouvements nul et zéro que le rôle de Gutai en tant que pionnier de l’art intermedia et expérimental a été pleinement reconnu. Longtemps méconnu à l’étranger en tant que mouvement, le spectre et les contextes historiques de Gutai et ses très innovantes approches tranversales de l’art et de la création artistique sont restés peu étudiés.

Gutai au Solomon R. Guggenheim Museum / 1071 Fifth Avenue, New York / jusqu’au 8 mai 2013.

LI121218112235z6dIe[1]

p5[1]

big_385264_8365_02-web_Murakami_Paper-break-through_ill[1]

Visuels copyright archives Gutai

Comments
One Response to “GROUPE GUTAI : « SPLENDID PLAYGROUND », UNE RETROSPECTIVE AU GUGGENHEIM NEW YORK”
  1. shkreugnaki dit :

    J’espère une rétrospective de Gutai à Paris, je souhaiterais tellement voir cela, avec un parallèle avec Antoni Tapies et Jackson Pollock.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives