BIENNALE D’ANGLET : DIDIER ARNAUDET MOUILLE L’ART CONTEMPORAIN SUR LE LITTORAL BASQUE

mercier

Biennale d’Art Contemporain d’Anglet / Anglet, Pays Basque / commissaire Didier Arnaudet / Du 25 mai au 15 septembre 2013.

La nouvelle édition de la Biennale d’art contemporain d’Anglet se tiendra du 25 mai au 1er septembre 2013. Cette jeune Biennale a pour enjeu de proposer à des artistes contemporains de prendre possession du paysage singulier de la ville d’Anglet, station balnéaire du littoral basque. Cet été, une dizaine d’artistes et un collectif vont investir la ville en partageant leurs créations artistiques avec le public local et estival. Un appel du large, une invitation à se projeter dans un ailleurs.

La Biennale d’art contemporain d’Anglet s’inscrit cet été dans ce qui fonde la spécificité de son rendez-vous estival. Son enjeu est d’affirmer l’exigence d’une qualité de choix et d’une force d’événement en proposant des expériences artistiques originales, et en les confrontant aux milliers de personnes qui fréquentent tous les jours en été ce littoral.

La Biennale s’appuiera sur une sélection d’une dizaine d’artistes invités par Didier ARNAUDET, directeur artistique de la Biennale : Juan AIZPITARTE, Karina BISCH, CLÉDAT & PETITPIERRE, Vincent GANIVET, Marine JULIÉ, Laurent KROPF, Pierre LABAT, Ange LECCIA, Fanny MAUGEY, Mathieu MERCIER, Jérôme SCHLOMOFF et LE PAVILLON NEUFLIZE OBC / LABORATOIRE DE CRÉATION DU PALAIS DE TOKYO (Carlotta Bailly-Borg, Feiko Beckers, Julie Bena, Daiga Grantina, Francesco Fonassi, Peter Miller, Julien Perez, Agnieszka Ryszkiewicz, Gonçalo Sena et Theo Turpin. Commissaire : Cécile Bourne-Farrell). Des artistes, représentatifs de la scène émergente, qui vont créer cet été à Anglet des œuvres spécifiques, susciter curiosité et questionnement sur le monde d’aujourd’hui, provoquer des rencontres inattendues, surprenantes, intrigantes avec l’art.

Cette édition se déploie comme une multitude de parcours où les propositions des artistes incitent à vivre la ville et le littoral différemment. Il s’agit d’aller à la rencontre d’un public le plus large possible, d’aller là où il se trouve : sur le littoral : La Barre et le parc Izadia ; en centre ville : la Villa Beatrix Enea et la Galerie Pompidou, et en zone commerciale : le Centre commercial BAB2.

Photo : l’artiste Mathieu Mercier / photo DR.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives