FESTIVAL D’AUTOMNE 43e EDITION

w_schwanengesang_d744_romeo_castellucci_valerie_dreville_cchristophe_raynaud_de_lage__festival_davignon_0730

FESTIVAL D’AUTOMNE A PARIS 43e édition / 4 septembre – 31 décembre 2014.

Le 43e Festival d’automne à Paris a ouvert le 4 septembre et se déroulera jusqu’au 31 décembre prochain. Comme à son habitude, le festival fait la part belle à la création contemporaine, sous toutes ses formes : théâtre, danse, arts visuels, musiques…

Cette année, c’est le metteur en scène Romeo Castellucci qui, avec le programme « Portraits » sera à l’honneur, tout comme Luigi Nono ou William Forsythe. Castellucci donnera trois oeuvres : Go down, Moses (du 4 au 11 novembre), Schwanengesang D744 (du 28 au 30 novembre) et Le Sacre du Printemps (du 10 au 14 décembre). Un événement, tout comme le seront, entre autres, Henry IV, le marathon de 18 heures de Thomas Jolly donné au dernier Festival d’Avignon, le superbe Intérieur de Claude Régy, lui aussi remarqué à Avignon, ou encore l’Idiot de Vincent Macaigne, Angélica Liddell avec You are my destiny (Lo stupro di lucrezia), Philippe Quesne avec Next Day, ou encore les pièces de She She Pop ou Young Jean Lee.

« Chaque année, durant quatre mois, le Festival d’Automne invite à Paris et en Île-de-France des artistes du monde entier qui, dans toutes les disciplines, savent nous surprendre par des figures inouïes, osent déplacer les frontières entre les arts. Ces artistes contribuent ainsi à nous changer nous-mêmes, à renouveler sans cesse nos questionnements. Le Festival impulse et favorise la réalisation de leurs projets.

Producteur et coproducteur, il est au cœur de la création, de la recherche et des formes multiples de l’art. Il demeure épris de différences, curieux de rêves, fervent d’étrangetés. Avec plus de cinquante propositions venues de quinze pays, le festival est riche de cette diversité.

Développant les portraits d’artistes, à l’instar de celui consacré à Robert Wilson en 2013, le Festival propose de parcourir l’œuvre de trois créateurs essentiels de ces dernières décennies : le chorégraphe américain William Forsythe, le metteur en scène italien Romeo Castellucci et le compositeur italien Luigi Nono.

Le Portrait William Forsythe se déploie dans neuf lieux à Paris et en Île-de-France : le Théâtre du Châtelet, la Maison des Arts Créteil, les Abbesses, le CENTQUATRE-PARIS, le Théâtre de la Ville, le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, L’Onde, théâtre-centre d’art Vélizy-Villacoublay, L’apostrophe de Cergy-Pontoise, le Théâtre National de Chaillot. Six programmes différents permettent une traversée de l’œuvre de ce créateur d’une danse nouvelle ouverte à toutes les expériences et qui subjugue par sa réinvention du vocabulaire classique.

Le Portrait consacré au metteur en scène visionnaire Romeo Castellucci commence cette année et se prolongera en 2015. Depuis ses premières mises en scène, il ne cesse d’interroger le théâtre dans ses fondements même, mettant les sens en alerte, suscitant un profond ébranlement physique autant que spirituel.

En forme d’archipel, le Portrait du compositeur vénitien Luigi Nono, « maître des sons et des silences », commence cette année avec six concerts dans cinq lieux différents, et se poursuivra, lui aussi, au cours du Festival d’Automne 2015. Les œuvres des compositeurs-amis Bruno Maderna, Helmut Lachenmann, Karl Amadeus Hartmann et György Kurtág accompagnent celles de Luigi Nono.

Le Festival d’Automne témoigne aussi de la vitalité de la scène française. Aux côtés de Claude Régy, François Tanguy, Maguy Marin ou Pascal Rambert, arrive une nouvelle génération de metteurs en scène : Julien Gosselin, Jeanne Candel, Julie Deliquet, Vincent Macaigne, Sylvain Creuzevault, Yves-Noël Genod et bien d’autres, autant de jeunes artistes qui prennent le théâtre à bras-le-corps, recomposent leur désir du collectif et proposent de nouvelles dramaturgies. Les compositeurs Gérard Pesson, Pierre-Yves Macé et Julien Jamet rejoignent ce programme.

Cette édition nous permet de découvrir des artistes venus d’ailleurs, l’italien Alessandro Sciarroni, les berlinois de She She Pop ou bien encore l’italo-allemand Marco Berrettini, tandis que l’artiste américain Matthew Barney, associé au compositeur Jonathan Bepler, présente à la Cité de la musique une œuvre épique, démesurée et dérangeante, et qu’Olivier Saillard retrouve l’actrice Tilda Swinton. Reviennent également ces grands artistes avec lesquels le Festival entretient un lien fidèle et fraternel : Robert Wilson, Lucinda Childs, Helmut Lachenmann, Wolfgang Rihm ou Rabih Mroué.

Chaque année, le Festival d’Automne à Paris développe une politique d’éducation artistique et culturelle ambitieuse visant à faciliter l’accès du plus grand nombre à la création dans un esprit de découverte, de transmission et de partage. À travers plusieurs projets mis en place par le Festival, les jeunes spectateurs, de l’école maternelle à l’université, peuvent découvrir et rencontrer metteurs en scène, compositeurs, plasticiens et chorégraphes dans différents théâtres et lieux culturels, et participer à des ateliers en relation avec leurs œuvres. Cette année, la SACD rejoint les partenaires du Festival (Total, la Sacem, la Fondation Aleth et Pierre Richard) soutenant ces projets d’éducation artistique et culturelle.

Quarante-trois lieux à Paris et en Île-de-France sont associés à cette nouvelle édition du Festival, qui continue à développer et à fédérer de nouvelles collaborations : le Palais Galliera, Le Monfort, le Théâtre de Sartrouville, la Maison de la musique de Nanterre, La Commune Aubervilliers centre dramatique national, le Studio-Théâtre de Vitry rejoignent ses partenaires fidèles. Le rôle fédérateur du Festival permet ainsi la circulation des artistes dans toute l’Île-de-France et au-delà, augmentant le nombre de représentations pour un public plus large et créant des dynamiques nouvelles d’ouverture et de partage.

(Emmanuel Demarcy-Mota, Directeur général)

Voir le programme complet sur le site : http://www.festival-automne.com/programme

Visuel : « SCHWANENGESANG D744 » de ROMEO CASTELLUCCI / Photo C. Raynaud De Lage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives