POUR BERNARD HEIDSIECK : VADUZ

g_van11heidseick011-e1323011360320

Bernard Heidsieck, disparu ce 22 novembre 2014 à l’âge de 85 ans, était l’un des plus grands poètes français et l’inventeur de la Poésie Sonore, tout comme il fut dès les années 60, le formidable révélateur d’une poésie qui ne se contentait plus de rester dans ses pages. En 1974, Bernard Heidsieck répond à la commande d’une pièce sonore pour l’inauguration d’une fondation d’art contemporain à Vaduz. « Vaduz » est une œuvre emblématique de la poésie sonore.

« tourner, tourner des semaines durant autour de ce nom de Vaduz, en quête d’une motivation vraie, justifiant l’entreprise et le travail […] Après avoir décidé de faire de Vaduz, ce maxivillage, capitale de ce mini-territoire situé au centre de l’Europe, de notre sublime Europe, Le Liechtenstein, l’un sans doute des plus petits pays au monde, le centre même de notre globe, de notre fichu globe terrestre ! il s’est agit alors de tracer sur une carte du monde, à partir de Vaduz, des cercles d’égale largeur, s’en éloignant en parallèles successives jusqu’à en boucler la surface totale. Ce fut la première mise à plat de ma « »commande ». Le travail suivant ayant consisté à inscrire dans chacun des cercles, en partant de Vaduz, cercle après cercle, et à leur emplacement géographique, toutes les ethnies – et non nationalités – rencontrées au cours de ce parcours circulaire, toutes les ethnies possibles, vivant là, dans leur spécificité de langue, culture, coutumes, aspirations et singularités. Puis ce fut la construction même du texte, la mise en place de la partition, à partir de tout ce matériau, avant d’en arriver, enfin, à sa place d’enregistrement en stéréophonie, chez moi, sur un Revox A 700 récemment acquis et dont j’explorais, ainsi, sur ce texte, les possibilités variées. La partition se présente comme un long papyrus de plusieurs mètres sur lequel figure donc la longue, très longue – insupportable presque même – énumération de mes ethnies et qu’il m’appartient de dérouler, petit à petit, lors de mes lectures publiques. En dépit d’une lecture qui se doit d’être extrêmement rapide, dans la variété de ses rythmes successifs, prise comme elle doit l’être dans un flux physique et sonore torrentiel, il y a dans le déroulement de ce papyrus, de cette longue liste, qui finit par s’accumuler sur le sol, une volonté implicite d’ne marquer, visuellement, pour l’auditoire, le poids, la variété, la beauté, l’affolante ou paniquante richesse…

Bernard Heidsieck

Extrait de Vaduz :

il y a…  Il y a tout autour de nous…  Il y a tout autour de vaduz…

il y a…                               il y a des sangres                                       des elfes                                       des korrigans                                       des ondines

il y a…                               il y a des daoines                                       des farfadets                                       des nobiots                                       des lutins                                       des trows

autour de Vaduz                         autour de nous                               il y a des tilwithtegs                                       des silkies                                       des goblins                                       des kobolds

il y a des wichtlein                                       des fanfrelons                                       des frappeurs                                       des nains                                       des sorgues

il y a…        tout autour de nous…        tout autour de vaduz…

des bogons                                       des fongres                                       des poucs                                       des facheux                                       des harpies                                       des bigles

il y a…                               il y a des ganovres                                       des algoines                                       des échonises                                       des grandsviviers                                       des sauteurs d’eau                                       des coquillards

tout autour de vaduz  tout autour de vaduz  tout autour de nous

il y a…                               il y a des scarilles                                       des otarelles                                       des sirenes                                       des merriens                                       des bouquins

EDITION : • Bernard Heidsieck / Vaduz / Al Dante, 2007 / isbn : isbn : 978-2-84957-111-8 / 25 € (avec un CD)

 

VADUZ en version intégrale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives