56e BIENNALE DE VENISE : ALL THE WORLD’S FUTURES ?

sarah-lucas-interview-900x450-c

56e Biennale de Venise : « All the World’s Futures » – curator Okwui Enwezor – May 9th – November 22nd, 2015.

La Biennale 2015 se prépare… rumeurs et polémiques comme d’habitude caractérisant la période. La 56e édition qui se tiendra du 9 mai au 22 novembre a été avancée (en 2013 l’opening était début juin), pour coller, semble t–il, à d’autres événements, comme l’Exposition Universelle de Milan…

Cette édition 2015 sera dirigée par Okwui Enwezor qui a choisi pour titre générique All the World’s Futures. Un titre révélateur de l’approche singulière du curator, qui devrait donc permettre à toute une nouvelle génération de s’exprimer, et peut-être nous ouvrir sur d’autres cultures et un peu de transversalité.

Cependant, plusieurs pavillons font déjà l’objet de vives polémiques, comme le Pavillon italien dont le curateur Vincenzo Trione ne fait pas vraiment consensus -c’est le moins que l’on puisse dire- auprès des acteurs de la scène artistique italienne (lire l’article qui y est consacré).

Il en est de même du pavillon belge, dont l’artiste invité, Vincent Meessen, ne faisait pas non plus l’unanimité et a été contesté à plusieurs reprises dans les médias. Finalement, il occupera tout de même le pavillon, mais accompagné d’une ribambelle d’autres invités. Manière élégante de clore la polémique.

Côté pavillons officiels justement, à l’exception d’une poignée d’entre eux, la liste des artistes les occupant n’est pas vraiment affriolante. A commencer par le pavillon français qui par mystère s’est orienté sur un artiste plutôt discret, dont le travail est certes intéressant, mais qui à notre avis manque un peu d’épaisseur, comparé à celui de certains de ses confrères, rejetés en dernière sélection, qui auraient sans doute mieux représenté la vitalité de la scène française.

D’une manière générale, la pauvreté imaginative des propositions des pavillons nationaux pose question : ainsi du pavillon turc, occupé par Sarkis, une nouvelle fois célébré artiste officiel d’un pays qui pourtant compte de nombreux jeunes créateurs, bien plus intéressants. L’ Autriche a invité Helmo Zobermig, ne prenant guère de risques, tandis que d’autres ont certes tenu à montrer de nouvelles pousses, mais leur choix ne semble pas avoir été très inspiré, en témoignent les représentations canadienne, australienne ou russe… Certains s’en sortent beaucoup mieux, et l’on notera le très bon choix du pavillon américain qui invite la grande performeuse Joan Jonas, celui de l’Angleterre avec Sarah Lucas, du Japon avec Chiharu Shiota, ou encore du Danemark avec Danh Vo …

Bref, au final, des représentations plutôt inégales, dont on espère toutefois qu’elles seront compensées par les expositions de La Biennale même, à l’Arsenale ou dans le pavillon central des Giardini. Mais La Biennale c’est également plus de 200 expositions et événements dans toute la ville, que ce soit les expos des «petits» pavillons nationaux perdus dans les ruelles, les «off» qui essaiment partout, comme les opérations prestigieuses organisées dans les grandes fondations privées, qui font de cette extraordinaire manifestation une formidable fête de l’art, au coeur d’une ville mythique à l’atmosphère incomparable.

Ludivine Michel

INFERNO suivra en direct la 56e Biennale de Venise dès le 7 mai 2015.

Pavillons (sélection) : Australia : Fiona Hall – Austria : Helmo Zobernig – Belgium : Vincent Meessen – Canada : Groupe BGL – Chili : Paz Errazuziz, Lotty Rosenfeld – Denmark : Danh Vo – Finland : Visa Suonpoo, Patrik Soderlund – France : Céleste Boursier-Mougenot – Germany : Tobias Zielony, Hito Steyerl, Olaf Nicolai, Jasmina Metwaly et Philip Rizk – Great Britain : Sarah Lucas – Irlande : Sean Lynch – Japan : Chiharu Shiota – Luxembourg : Filip Markiewicz – The Netherlands : Herman de Vries – New Zealand : Simon Denny – Norway : Camille Norment – Russia : Irina Nakhova – Scotland : Graham Fagen – Singapour : Charles Lim – Switzerland : Pamela Rosenkranz – Turkey : Sarkis – Uruguay : Marco Maggi – USA : Joan Jonas – Wales : Helen Sear

Photo : L’artiste Sarah Lucas représentera la Grande Bretagne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives