VALÉRIE JOUVE, « CORPS EN RÉSISTANCE », RETROSPECTIVE AU JEU DE PAUME, PARIS

tania-désert2-1000x576

VALÉRIE JOUVE : CORPS EN RÉSISTANCE / Jeu de Paume, Paris / 2 juin — 27 septembre 2015

Première exposition monographique de Valérie Jouve traversant un ensemble conséquent de photographies et de films réalisés au cours des vingt-cinq dernières années.

Au croisement de l’art et du documentaire, du politique et du poétique, la démarche de Valérie Jouve (née à Firminy en 1964) tient de la volonté d’affirmer la résistance des individus face à la normalisation sociale et urbaine. Depuis la fin des années 1980, ses photographies explorent inlassablement le rapport que nous entretenons à la ville et aux manières d’habiter l’espace. À ses débuts, les deux sujets classiques du portrait et du paysage se répondent de telle sorte que, dans la densité de situations urbaines, prennent place des scènes hautement chorégraphiées. Par la suite, l’artiste installe une certaine distance vis-à-vis du sujet photographié pour ouvrir l’espace au paysage, recherche qui la conduit aussi à se tourner vers le film. A l’instar de « Blues » sa dernière pièce réalisée spécialement pour l’exposition, l’artiste envisage l’accrochage à la manière d’une composition musicale, mais aussi une expérience à partager avec le visiteur.

Le travail photographique et filmique de Valérie Jouve est fondé sur l’alchimie entre les corps et l’espace, l’humain et le paysage urbain. Les compositions photographiques de Jouve esquissent un espace trouble, volontairement indéterminé, que souligne le Sans titre de ses corpus d’images. Formant un ensemble ouvert, complété par l’artiste au fil du temps, chaque corpus est identifié par un sous-titre générique précisé entre parenthèses : Les Personnages, Les Façades, Les Passants, La Rue, Les Situations, Les Arbres

Valérie Jouve est née en 1964 à Firminy, France. Elle vit et travaille à Paris, France. Après des études d’anthropologie, Valérie Jouve suit l’enseignement de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles avant de devenir photographe et cinéaste. Elle appartient à la génération de ces artistes qui, en France, se sont éloignés de la grande tradition humaniste des reportages photographiques, sans pour autant en rejeter complètement les éléments essentiels.

Sélection d’expositions personnelles récentes :
2014 « Cinq femmes du pays de la lune », MAC/VAL, Vitry-sur-Seine
2013 Prix Niépce des Gens d’Image 2013
2013 « Un État », galerie Xippas, Paris
2012 « Nouvelles cinématographies arabes », XIIIe Biennale d’Architecture de Venise
2012 « Jéricho-Marseille », 43e Rencontres de la photographie, Arles

Image : Valerie Jouve, « Tania -désert », copyright the artist.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives