« NEW YORK EXPRESS, PS122 AT T2G » : LA SCENE EXPERIMENTALE NEW-YORKAISE S’EXPORTE

Andrew_Schneider_YOUARENOWHERE_byBaranova-8958

New York Express, PS122 at T2G : Andrew Schneider, Faye Driscoll, Annie Dorsen / T2G, Gennevilliers / Du 3 au 8 décembre 2015.

Avec le corps, le texte, les technologies, le virtuel, en collectif ou en solo, des auteurs et performers américains issus de la scène avant-gardiste new-yorkaise, investissent de nouveaux champs d’expérimentation sur la scène du Performance Space 122.

En écho aux artistes de lʼavant-garde new-yorkaise, sans être des copies conformes, ils agitent la scène. Andrew Schneider la dédouble ; Annie Dorsen la livre à lʼaléatoire ; Faye Driscoll en fait un espace de partage avec le public.

PS122 est à la pointe de la création contemporaine à New York et aux États-Unis. Il est depuis plus de 30 ans une réelle pépinière multidisciplinaire dʼartistes, de performers et de chorégraphes très jeunes, talentueux, dans laquelle ils peuvent développer leur propre voix.

3-5 DÉC. : ANDREW SCHNEIDER, YOUARENOWHERE
Une méditation existentielle sur des sujets allant en rafale de la mécanique quantique et des univers parallèles aux étapes de rétablissement des Alcooliques Anonymes et des correspondances manquées. Dans un paysage en surcharge visuelle et auditive et en perpétuel mouvement, la pièce transforme l’espace physique et déforme les lignes du temps pour court-circuiter les idées préconçues de la notion d »individualité et de ce que signifie être ici aujourd’hui.

3-6 DÉC. : FAYE DRISCOLL, Thank You For Coming: Attendance
Dans cette première version de sa trilogie Thank You For Coming, la chorégraphe Faye Driscoll travaille sur la nature des relations (observation, interdépendance ou invitation) entre les interprètes et entre les interprètes et le public. Dans une action qui prend la forme d’un rituel, d’une expérience de groupe, en passant d’un état de corps à un autre, elle s’interroge sur la dimension politique de la performance.
(Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.)

6-8 DÉC. : ANNIE DORSEN, Yesterday Tomorrow
Une sorte de comédie musicale qui, comme tous les classiques de Broadway, s’achemine vers une résolution prévisible et joyeuse et se conclut sur un happy end à l’optimisme triomphant. Mais plutôt que de suivre les règles du genre, Annie Dorsen propose à ses spectateurs chaque soir un concert inédit, produit par un algorithme, qui commence par le tube Yesterday des Beatles et s’achève sur Tomorrow, la célèbre chanson de la comédie musicale Annie.
(Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.)

http://www.ps122.org

Visuel : YOUARENOWHERE – Andrew Schneider

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN