« DE PASSAGE : LE VOYAGE A L’OEUVRE » / IMMANENCE PARIS

DSC00085
De passage : Le voyage à l’œuvre / Immanence, 21, av du Maine 75015 Paris / 19 / 11 / 15 – 18 / 12 /15.

Une exposition qui décale le regard

Dans l’actualité d’un intérêt pour la carte et l’imaginaire qu’elle suscite et en relation avec le colloque international « La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés », organisé par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, cette exposition interroge le changement de regard provoqué par le voyage. Les commissaires ont choisi de faire cohabiter des artistes contemporains arpenteurs, explorateurs et de lier trois pays, marqués par l’histoire des grandes découvertes : l’Allemagne, la France et le Mexique.

Les œuvres, de divers médiums, invitent le spectateur à un parcours ; son œil navigue dans l’espace d’exposition. Si certaines renvoient directement à un lieu et à la mobilité, d’autres, plus énigmatiques apparaissent comme des fragments d’un territoire.

Sur des présentoirs, les assemblages de petits objets et matériaux Misenboite de Victoire Barbot, tels des témoignages, rappellent les collections que tout un chacun apprécie de faire pour se souvenir de son passage.
Les moyens de transport sont un des liens de l’exposition. La Volkswagen Coccinelle miniature de Romain Cattenoz fait référence à un symbole de la ville de Mexico. César Martinez Silva, dans sa série de photographies La vuelta al mundo en trajinera, exprime, avec humour, les découvertes des continents.

Deux cartes sont tout de même présentes. Carte Emeri d’Élodie Lombarde, de loin, fait apparaître un paysage cosmique. De près, les coutures peuvent évoquer l’histoire de la cartographie. Cannelle Tanc, elle aussi, utilise la carte comme une matière. Par ce travail entre le dessin et le volume, elle révèle la ville en mouvement et en devenir.

Chaque œuvre incite le spectateur à se raconter une possible histoire et à aiguiser son regard.
À côté des artistes contemporains, des travaux historiques font écho aux explorations et aux recherches scientifiques. Cette exposition déploie ainsi une large réflexion sur le voyage et sur le regard des hommes sur les terres inconnus.

Pauline Lisowski

Visuel : vue d’ensemble @ immanence

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN