PEEPING TOM, « MOEDER », MAISON DES ARTS CRETEIL

moeder_c_hermansorgeloos_3637_hr

Peeping Tom – Moeder – Maison des Arts de Créteil – du 26 au 28 janvier 2017- créé en partenariat avec le Théâtre de la ville.

Après l’étrange huis clos dans une maison de retraite de Vader (Père), la compagnie Peeping Tom revient présenter le deuxième volet de sa trilogie familiale, Moeder (Mère) à la Maison des Arts de Créteil, non moins étrangement séduisant.

Dans un musée familial par endroits service de maternité et salon funéraire, les personnages marchent sur des eaux. Une mère tombe. Loin d’en être le personnage central, on ne sait guère où se retrouve la figure maternelle, sinon lors d’irrésistible brèves apparitions d’une mère qui soliloque en néerlandais avant de s’absenter. Ce sont plutôt tous les personnages de cette saga familiale, hantés par l’absence de la mère sans doute, qui animent la scène et réinventent ce musée.

Attachée à la narration, la danse de Peeping Tom compose un émouvant récit burlesque des corps. La mise en scène extrêmement précise de Gabriela Carrizo et de Franck Chartier ne cesse pas de surprendre et de décontenancer, portée par une admirable performance des comédiens danseurs. Enfermée dans une couveuse, une petite fille continue de grandir de plus en plus contorsionnée. C’est encore le tableau d’un cœur qui se met à saigner avant d’engager les comédiens dans une danse haletante, dont celle d’une jeune femme enceinte incapable d’accoucher. Certaines scènes saisissent d’une sensation ambivalente d’effroi et de rire quand d’autres plus attendues peut-être prolongent le sourire lors d’une absurde scène d’amour avec une machine à café.

La grande salle de la Maison des Arts était pleine, ses très nombreux spectateurs vite conquis et emportés par le rire se sont doucement, petit à petit, laissés prendre dans la danse funèbre de Moeder. On regrettera toutefois une vitalité qui s’éloigne en milieu de spectacle, le rythme s’appesantit après une première partie envoûtante. Il n’en reste pas moins qu’il est vivement recommandé de suivre la compagnie Peeping Tom, en tournée mondiale ces prochains mois, en attendant impatiemment de découvrir son dernier volet Kinderen (Enfants).

Flora Moricet

moeder_c_hermansorgeloos_3721_hr

Photos Herman Sorgeloos

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN