SPRING FESTIVAL, UTRECHT, 5e EDITION

Festival SPRING – Utrecht (NL) – du 18 au 27 Mai 2017

Le festival SPRING accueille pour sa cinquième édition sous cette forme 18 spectacles dont 16 des Pays-Bas et aura contribué à 7 coproductions.

Ouvert le Jeudi 18 Mai avec l’inclassable capverdiene Marlene Monteiro Freitas qui présente pour la première fois Bacchae – Prelude to a Purge et ce sera Erna Ómarsdóttir & Valdimar Jóhannsson, une compagnie de danse Islandaise qui viendra clore le festival riche en évènements avec Sacrifice – a m i n i f e s t i v a l.

Du Nord au sud, donc des spectacles, à commencer par le franco-espagnol Jordi Gali qui présente Arrangement Provisoire, la franco-marocaine Bouchra Ouizguen qui donne sa désormais célèbre performance de femmes Corbeaux (cf notre critique Biennale de danse de Lyon). Le tour du monde se poursuivra avec des artistes venus de Finlande Samira Elagoz, dont on attend avec impatience son cock, cock.. who’s there ? ainsi qu’Elina Pirinen et son Personal symphonic moment. On découvrira Balabala de la compagnie menée par Eko Supriyanto tout droit venue d’Indonésie. Les artistes présenteront un manifeste féministe qui vient à point nommé défendre la place des femmes dans cette société indonésienne… On fera un tour en Amérique du sud avec l’attachant chorégraphe brésilien Marcelo Evelin qui propose Demolition incorporada dança doente. Petit tour en Argentine avec Amparo González Sola et Juan Onofri Barbato et leur Caravana. Découverte venue de Singapore avec Ho Rui An et son Solar : A Meltdown. Evidement, proximité oblige, quelque belge seront là aussi avec Benjamin vandewalle & Yoann Durant et ils présenteront quant eux Hear.

Important focus côté Flamand cette année avec la présentation de 16 spectacles d’artistes Hollandais ou vivant en Hollande. C’est Julian Hetzel qui ouvrira le bal avec Schuldfabrik, suivront Coralie Vogelaar et Marjolein Vogels avec Recognized / Not recognized. Un habitué du SPRING, l’étonnant Nick Steur qui ne manquera pas de surprendre avec ses sculptures installations Drop sculpture #4 – making senses. Vinny Jones présentera In.somnial between the familiar and the complete unknown. Tian Rotteveel et Darlane Litaay présenteront quant à eux Specific place needs specific danse. Katja Heitmann et son Pandora’s dropbox, Casper Vandeputte et leur The Family viendront clore ce cycle.

Mais l’événement de cette édition sera sans doute le « spectacle total » des islandais Erna Omarsdóttir et Valdimar Jóhannsson qui présenteront Sacrifice – A mini Festival annoncé comme suit dans la brochure : #Livesounds #Visualarts #Edgydance le tout créé en collaboration avec Matthew Barney (US), Ragnar Kjartansson (IS), Gabríela Fririksdóttir (IS), Margrét Bjarnadóttir (IS) et Bryce David Dessner (US).

Tout cela aura lieu pendant la Spring Academy, un temps de rassemblement d’une jeunesse avide de découvertes culturelles en lien avec le Département d’études théâtrales de l’Université d’Utrecht, du département des théâtres A Hogeschool voor de Kunsten à Utrecht Academy qui accueille aussi pour l’occasion des étudiants d’ArtEZ (Arnhem, NL), de l’Université De Montfort (Leicester, Royaume-Uni), de l’Académie de la Arts de la scène DAMU / (Prague, CH), du National Institut de design (Ahmedabad, IN) et de l’Universität Bochum (Bochum, DE). Il va y avoir de la jeunesse dans les salles…

Emmanuel Serafini

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN