FABIEN GIRAUD & RAPHAËL SIBONI, « 2045-1542 », CASINO LUXEMBOURG

Fabien Giraud et Raphaël Siboni : 2045 – 1542 a history of computation – Commissaire : Kevin Muhlen – Exposition du 29.01 au 15.04.2018 – Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, Luxembourg.

Initié en 2014 lors d’une première exposition au Casino Luxembourg, The Unmanned est un projet au long cours de Fabien Giraud et Raphaël Siboni sous la forme d’une série composée de trois saisons. Cette vaste épopée, bien que mimant la forme classique d’un grand récit, propose une histoire de la technique qui n’est pas celle des instruments et des outils au service de la production humaine, mais une histoire de l’homme lui-même en tant que production technique. A partir de ce renversement – et de ce nous-mêmes en tant qu’artefact – se dégage progressivement, au cours de la série, une image de l’histoire comme forme illimitée de notre propre déracinement.

En janvier 2018, Fabien Giraud et Raphaël Siboni reviennent dans les espaces du Casino Luxembourg pour présenter l’intégralité de la première saison de The Unmanned. Composée de 8 lms, cette première saison retrace une histoire de l’informatique en explorant l’invention du calcul moderne et les conséquences de son automatisation dans les machines. Remontant à rebours de l’histoire, elle s’ouvre en 2045 avec la mort de Ray Kurzweil, célèbre ingénieur et promoteur d’une immortalité technologique, et se clôt en 1542 avec l’arrivée des premiers conquistadors et la mort des dieux animaux dans ce qui deviendra plus tard la Silicon Valley.

Au regard des 8 dates qui composent cette première saison, l’emprise grandissante des algorithmes sur notre présent apparait sous un jour nouveau : l’informatique n’a jamais été un simple procédé neutre et abstrait détaché de toutes contingences politiques et sociales tel qu’on s’accorde communément à la décrire. Tout au contraire, elle se dévoile ici comme le produit d’une histoire complexe au cours de laquelle se croisent et s’enchevêtrent les luttes ouvrières du 19ème siècle (1834-La Mémoire de Masse), les mouvements d’émancipation des femmes dans les années 1920 (1922-The Uncomputable), le colonialisme européen du 16ème siècle (1542-La vallée de Silice) ou l’homophobie instituti- onnelle dans l’Angleterre des années 1950 (1953-A Raft).

La première saison de The Unmanned est construite comme une tentative de navigation au sein de cette histoire. Il s’agit, en remontant à rebours de son cours, de faire de chaque évènement, de chaque inflexion, la jointure possible d’un devenir tout autre. En 2018, cette exposition se prolongera au SF MOMA (Etats-Unis), à la Fondation d’Entreprise Ricard (France), au MONA (Australie) et à la galerie de l’UQAM (Canada).

Images copyright les artistes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN