LAURE TIBERGHIEN, L’APPARITION DE LA LUMIERE

« Variations en un certain ordre assemblées », exposition de Laure Tiberghien – Galerie Lumière des roses, Montreuil – Jusqu’au 13 avril 2019

Laure Tiberghien utilise les techniques de photographie telle une plasticienne. Elle explore la production manuelle de l’image, le temps de développement pour créer une sensation de flottement et de mouvement des couleurs entre elles. « Ce qui m’intéresse, c’est de représenter des choses invisibles qui ne peuvent apparaître qu’en utilisant les outils et matériaux de la photographie. » revendique-t-elle. En amont, l’artiste prépare ses formes, et contrôle le hasard pour faire apparaître différentes gammes colorées. Son procédé relève d’un saisissement de l’apparition de la lumière. Le papier enregistre ce rayonnement et témoigne d’un instant présent. Ses œuvres invitent à plonger dans un espace d’une profondeur infinie.

« Variations en un certain ordre assemblées », le titre de son exposition personnelle à la galerie Lumière des roses, renvoie à son processus de création d’image et de composition colorée. Elle dévoile des tirages chromogènes et des Cibachromes, qui présentent des matières et textures vibrantes. Dans la première salle, les photographies sont disposées en constellation. Cet accrochage invite à une circulation du regard. Il convoque un rythme, une connexion des images entre elles. Laure Tiberghien précise d’ailleurs « J’ai pensé la scénographie comme une partition de musique ». Chaque image bien qu’autonome peut fonctionner comme une série, telle une suite qu’elle peut agencer en fonction des lieux.

Pour l’artiste, la matière du papier est importante. Le papier, posé, flotte dans le cadre, élément tout aussi important que l’image. Celle-ci prend un aspect quasi sculptural. Le processus de composition de l’œuvre se poursuit alors. Si le corps est absent, sa présence se révèle par les effets de vibration des couleurs entre elles.

Les images que crée Laure Tiberghien interrogent différents temps, le temps long de préparation de la technique photographique, l’immédiateté de l’apparition de l’image ainsi que la durée d’existence des techniques manuelles de développement. Ces œuvres ouvrent vers des espaces lumineux, quasi cosmiques. Elles nous invitent à plonger vers le lointain et renvoient au phénomène optique.

Pauline Lisowski

Images : Laure Tiberghien, Tirages chromogène unique © Laure Tiberghien, courtesy Galerie Lumière des roses

Comments
One Response to “LAURE TIBERGHIEN, L’APPARITION DE LA LUMIERE”
  1. Matatoune dit :

    Merci pour cette découverte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives