A LA COLLECTION LAMBERT, VIK MUNIZ BRILLE COMME L’OR

vik2

« Imaginária » de Vik Muniz & « Basquiat Remix » – deux expositions à la Collection Lambert en Avignon – jusqu’au 30 septembre 2019.

Depuis la réouverture de la Collection Lambert, les choses s’organisent clairement : dans l’ancien bâtiment occupé par le Musée la collection permanente et dans la partie nouvelle, les expositions temporaires.

C’est ainsi que dans la première partie on peut voir ou revoir les grands classiques de la dation d’Yvon Lambert à l’Etat comme des Robert Mangold, des peintures de Bruce Nauman, Robert Barry, Brice Mandon, des installations de Richard Long. On garde un œil sur le Real Life de Ross Sinclair et les photos brulées de Douglas Gordon… On ne se lasse pas des pendules façon Calder de Carlos Morales faits d’oiseaux sur fond de tâches rouges comme si ceux-ci avec été tués ou étaient en train de l’être…

Mais le clou du Musée cette année se trouve dans les deux expositions temporaires d’une côté Basquiat Remix et de l’autre Imaginária un magnifique travail du brésilien Vik Muniz.

La force de la rétrospective Basquiat et cette juxtaposition de l’œuvre de l’américain avec des œuvres de Picasso, Matisse et Twombly qui nous font retrouver les sources et modèles de Basquiat le faisant entrer pour longtemps dans l’Histoire de l’art. On est fasciné par les seize « Anatomy » d’un noir profond recouverts d’inscriptions et dessins blancs. On est aussi intéressé par le parallèle que le commissaire de l’exposition Stéphnae Ibars fait avec la manie de Basquiat de dessiner partout, sur tout : portes, draps, tables, set de table… et « La Chèvre » sur support en bois de Picasso mis en regard avec « Ass » sur une porte ou « La femme à pompons » de Picasso et « Florentine Red » de Basquiat… Le « Basquiat is coming » avec ses sabots laisse fait son travail dans notre mémoire de même que cette toile géante « Asbestos », pièce maîtresse de la Collection qu’on ne se lasse pas de voir.

La seconde émotion que nous réserve La collection Lambert est la nouvelle exposition de Vik Muniz qui, à travers de nombreux collages et sur-collages, photographiés et imprimés en, numérique, format 120 x 176, est absolument époustouflante. Saints et vierges surchargés, colorés, brillants forme un ensemble puissant. On dirait des images comme celles qu’on peut voir dans le sud de l’Espagne ou au Mexique lors de processions : chargées d’or, lumineuses.

On vous recommande donc le 3ème et dernier étage qui fait penser à un chemin de croix ou à une église, tant les images de Vik Muniz forcent le respect et le silence…

Emmanuel Serafini

vik4

vik1

Images: Vik Muniz, Imaginária, 2019,impression jet d’encre, – Copyright the artist – Courtesy of Galerie Xippas, ©Adagp, Paris 2019

Comments
One Response to “A LA COLLECTION LAMBERT, VIK MUNIZ BRILLE COMME L’OR”
  1. Matatoune dit :

    Merci pour ce partage ! Étonnant les œuvres de Vik Muniz!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives