FESTIVAL D’AVIGNON : « LE SEC ET L’HUMIDE », TROUBLANTE EXPERIENCE DU FASCISME

71e Festival d’Avignon : Guy Cassiers  » Le Sec et l’humide » – du 9 au 12 juillet – L’Autre Scène, Vedène. Une expérience des plus troublantes du fascisme à l’œuvre Qu’on ne s’y méprenne pas : si Guy Cassiers s’empare de l’écrit éponyme de Jonathan Littell après avoir monté l’an dernier « Les Bienveillantes » du même … Lire la suite

  • Mots-clefs

  • Archives