JERZY GROTOWSKI : POUR UN THEATRE PAUVRE

Figure majeure des Seventies, initiateur d’un « Théâtre Pauvre », Jersy Grotowski est un des théoriciens les plus puissants de l’histoire du théâtre du XX ème siècle. Son intérêt pour un travail de l’acteur au plus près de l’acte théâtral, dépossédé de tout pathos, naturalisme et maniérisme, font du metteur en scène polonais, mort en 1997, un révolutionnaire messianique, tenant de la mise à plat radicale de tous les concepts et théories de la direction d’acteurs. Gototowski ne concevait pas le théâtre autrement que comme un laboratoire permanent. Pour lui, le théâtre est une expérimentation pure, un process engagé dans le coeur du sujet actant. Jerzy Grotowski aura influencé toute une génération d’acteurs et de directeurs d’acteurs, sa conception rigoureuse mais ouverte du théâtre l’ayant conduit à essaimer ses théories dans de multiples laboratoires, en Pologne ou en Italie notamment.

Malgré ce travail intensif avec l’acteur, sans concession et sans visée spectaculariste, son travail de laboratoire débouchait parfois sur des représentations au sens plus classique du terme. Le travail théorique de Grotowski détermine un acteur hors du monde, décontextualisé, sans masque, et exempt de toute connexion avec la société contemporaine.
Ainsi élabore t-il dans ses laboratoires des techniques réfléchies et complexes d’exercices de l’acteur, ses fameux « trainings » notamment, dont l’objectif est de libérer totalement le corps de l’acteur des contingences sociales et matérielles. Ce vocabulaire de l’exercice grotowskien tient à quelques fondamentaux qu’il s’agit d’explorer jusqu’aux limites admissibles : travail extrême de la musculature, de la respiration, répétition ou lenteur, autant d’approches inspirées par les philosiophes ancestrales, taoisme, yoga ou arts martiaux.

Grotowski prônait un Théâtre Pauvre, sans artifice ni affects. Un Théâtre libéré et libérateur qui aura révolutionné durablement la pratique du théâtre.

Ludivine Michel

RETOUR AU SOMMAIRE DU DOSSIER 70’s
OU RETOUR A LA UNE

RETOUR AU SOMMAIRE DU DOSSIER 70’s
OU RETOUR A LA UNE

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN