LA HAYE : PHOTOGRAPHES NEERLANDAIS A PARIS (1900-1968)

Correspondance aux Nederlands

Le Fotomuseum Den Haag propose une exposition merveilleuse et sans prétention sur les photographes néerlandais à Paris (1900-1968). Le risque était grand, avec un tel sujet, de créer un fourre-tout de photographes et de thématiques différentes, en tombant au passage dans les clichés bien connus du Paris de cette époque.

Le musée sen sort admirablement bien en donnant des fils rouges discrets : certains photographes (dont Marcel Minnee, Emmy Andriessen, Johan van der Keuken et Ed van der Elsken par exemple) reviennent régulièrement dans l’exposition, comme des marqueurs permettant au visiteur de s’orienter malgré la grande variété des photographes présentés.

De même, certaines photographies sont rassemblées de façon thématique, quand dautres sont plus éparpillées sans que le tout ne perde de sa cohérence. Parmi les thèmes présents, justement : des figures marquantes (Orson Welles, Juliette Greco, Brigitte Bardot, André Gide), la tour Eiffel bien sûr (on remarquera la très belle photo de Marcel Minnee qui met le monument en arrière-plan d‘un «autre» Paris, désolé et industriel), mais aussi des scènes de rue, des «personnages» (les étudiants, les femmes, les enfants), le milieu de la mode etc.

Le regard jeté par ces photographes sur Paris est celui d’étrangers évidemment – qui, fort heureusement, nous épargnent le plus souvent les clichés, tout en montrant et participant à la construction d‘une vision néerlandaise de Paris. La misère n’est pas évitée, notamment dans les photos de Belleville ou de la Goutte d’Or – dont Marcel Minnee et Jan van der Keuken font un traitement remarquable.

Lexposition a ainsi le double mérite de nous présenter des photographes néerlandais de talent, parfois peu connus du public français, en lien avec notre capitale, nous en montrant ainsi de nouvelles visions – ce qui ne manquera pas de susciter la curiosité – sinon la nostalgie.
On regrettera peut-être que n’aient pas été détaillés le lien de ces photographes entre eux et avec les artistes également présents à Paris cette époque, ni leurs expériences artistiques, influencés par exemple par le surréalisme français (on pense notamment à Emiel van Moerkerken) et que l’exposition s’
arrête en 1968- hélas un travers fréquent aux Pays-Bas, où Paris semble comme figé dans la première moitié du XXème siècle…

Mais ne retenons que les succès de cette exposition qui est parvenue à donner de la cohérence à un sujet somme toute très large – tout en présentant des photographes majeurs. Nous retiendrons tout particulièrement les photos de van der Keuken, Borrett et Minnee.

Anne Pailhès

Photographes néerlandais à Paris  (1900-1968) / Jusqu’au 15 janvier au Fotomuseum de La Haye (Pays-Bas) : http://fotomuseum.allcommunication.nl/index.cfm/site/Fotomuseum/pageid/27A4A5AB-068C-7406-D38419270E061847/objectid/06EAF6A8-C269-0550-89F8C90A27E73D2F/objecttype/mark.apps.fotomuseum.contentobjects.exhibition/

A partir d’avril 2012 à Paris, en collaboration avec l’Institut Néerlandais (France) : http://www.institutneerlandais.com/

Photo : Maria Austria (1915-1975), Paris, 1960. Courtesy Maria Austria Institute, Amsterdam

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives