ET BAM ! : LE HIP HOP DEMAGOGIQUE ET VAIN DE MIMH ET WANTED POSSE

DANSE : Sauce / Révolution, une soirée Hip-Hop au Théâtre de Nîmes / Cie Mimh, Cie Wanted Posse / Le 27 octobre 2012.

Depuis la rentrée le théâtre municipal de Nîmes est conventionné pour la danse contemporaine. Dans la grande hiérarchie des lieux public français, cela signifie qu’il monte d’un cran, donc qu’il est plus subventionné, en l’occurrence pour parfaire une programmation plus ambitieuse et diversifiée sur la danse.

Outre les chorégraphes mélangeant les danses comme les Decouflé ou Montalvo, les esthétiques plus tranchées d’Olivier Dubois et de Pina Bausch, François Noël, le directeur du théâtre proposait aussi une soirée hip-hop, en partenariat avec le festival Nîmois Tout Simplement hip hop. La soirée est en deux parties : la jeune compagnie Mimh (fondée en 2009) et les historiques de Wanted Posse (née dans les années 90). Deux esthétiques très différentes pour donner deux images opposées du hip-hop mais avec un problème récurent : qu’est ce qu’on raconte ?

Sauce, de la cie Mimh (qui signifie gomme en arabe, non pour l’élasticité des danseurs, mais pour « gommer les préjugés ».) est une pièce pour cinq danseurs sur les difficultés d’un homme à s’intégrer. On se demande comment (si ce n’est pour plaire au subventionneurs), de jeunes gens se motivent pour créer une pièce sur le « vivre ensemble »? Cela rend ce spectacle aussi creux qu’un discours politique de Ségolène Royal. On est dans le sentimentalisme ultra-explicatif : un gentil monsieur cherche son chemin et de méchants occidentaux l’ignorent. Autant on comprend bien de quoi cela parle (tout est hyper souligné, à la limite du grotesque), autant on n’arrive pas à cerner qu’est ce que cela raconte. Certainement parce que cela ne raconte rien. La cie Mimh est ici très représentative de ce nouveau hiphop récupéré par le politique, institutionnalisé, enfermé dans une salle et vidé de tout son sens. On sent bien que, même si le malaise dans la civilisation est encore plus fort, ces jeunes n’ont pas ou n’ont plus l’énergie du désespoir qui rend si vigoureuses les danses de rues. A la fin, chacun vient saluer l’un après l’autre, comme à la fin d’un gala de MJC. C’est gentillet et bien propre sur soi.

La seconde partie, encore plus affligeante, nous démontre au contraire que le hiphop, c’est pour les durs qui se touchent les couilles. Le groupe Wanted Posse fait sa Révolution. Sujet risqué s’il est est, on peut vite tomber dans la démagogie. Wanted Posse plonge dedans les yeux fermés ! Donc ce sont les gentils jeunes contre les méchants policiers. Même si techniquement et énergiquement le seum est là, encore une fois, la pièce ne repose que sur la forme et le vide sidéral du fond ne rend pas service au hiphop. Certes, tout le monde n’est pas Mourad Merzouki ou Kader Atou, mais la cie Wanted Posse laisse le goût amer d’une discipline qui n’aurait pas évolué depuis vingt ans. Hormis une chanson sur la fin qui joue sur le second degré, tout est simpliste et sans polysémie. Ces deux pièces sont au premier degré, en frontal, une bouillie virile à souhait et irréfléchie qui ne repose que sur la plastique, le style et la technicité du danseur.

Quel est l’intérêt de représenter ces deux pièces dans un festival de HipHop, devant un parterre de convaincus ? Jouer devant une maison de retraire aurait été plus risqué mais on sent bien que ces deux compagnies, bien installées dans leur ronron ne cherchent plus à surprendre qui que ce soit, surtout pas eux-même. Et c’est le public qui en pâtit.

Bruno Paternot

Soirée Hip Hop au Théâtre de Nîmes / 1re partie « Sauce » / Compagnie Mimh / Chorégraphie Hamid El Kabouss / 2e partie « Révolution » / Compagnie Wanted Posse / Direction artistique Ousmane Sy et Hagbe Njagui

Visuel : « Révolution » Cie Wanted Posse / Photo DR / Théâtre de Nîmes 2012.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives